Revivez la cérémonie d'ouverture des JO d'hiver de Pyeongchang

12 Février, 2018, 14:56 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Revivez la cérémonie d'ouverture des JO d'hiver de Pyeongchang

Autre signe de rapprochement, en tout cas pour la période olympique, Kim Yo Jong, la soeur du dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, a serré la main du président sud-coréen Moon Jae-In.

Les athlètes canadiens, qui forment l'une des plus importantes délégations, ont défilé peu après 7h dans le stade olympique. Les Jeux Olympiques de Pyeongchang se sont ouverts vendredi sur une note de paix et de partage. Vendredi, avant la cérémonie d'ouverture, le président sud-coréen Moon Jae-in et le chef d'Etat de la Corée du Nord Kim Yong Nam s'étaient par ailleurs rencontrés, échangeant une poignée de main déjà historique avant la cérémonie d'ouverture. La médaillée d'or des Jeux de Vancouver demeure l'une des personnalités sportives les plus populaires de la Corée du Sud et a travaillé comme ambassadrice pour promouvoir les Jeux de Pyeongchang.

Une énorme foule s'était rassemblée dans le stade olympique dans un coin isolé et montagneux de la Corée du Sud et a pu voir des numéros illustrant l'histoire et la culture coréennes.

Alors que les derniers mois avaient été marqués par de fortes tensions liées aux ambitions nucléaires et balistiques nord-coréennes, le dernier mois a bouleversé la donne et abouti à la participation de 22 sportifs nord-coréens aux JO, en plus de l'envoi d'une délégation diplomatique de haut niveau.

08:24Une bombe découverte dans la Tamise bloque le fonctionnement d'un aéroport
En effet, cet aéroport est le plus proche de la capitale britannique et fait des vols court-courriers. La Royal Navy a été appelée sur place pour enlever l'engin.

Les membres des médias et les spectateurs ne doivent pas se sentir exclus.

Deux hockeyeuses, une de la Corée du Nord et l'autre de la Corée du Sud, ont porté la flamme olympique ensemble.

L'heure précédant la cérémonie a toutefois été moins conviviale, le vice-président américain Mike Pence esquivant le dîner organisé en amont. Après la cérémonie, les athlètes des deux nations ont réalisé plusieurs selfies.

D'après le plan de table, M. Pence aurait dû partager la même table que les chefs de l'État sud-coréen et nord-coréen. Auparavant, les Russes, dont le pays est banni pour dopage institutionnalisé, ont défilé sous la bannière olympique, du moins ceux invités par le CIO car jugés suffisamment +propres+.

Recommande: