Une maman dort par terre à l'hôpital pour veiller son fils

12 Février, 2018, 16:28 | Auteur: Armand Coulomb
  • Pour rester avec son fils de 2 ans hospitalisé une maman forcée de dormir par terre

"Il faisait froid, je n'ai dormi qu'une heure avec mon manteau", a-t-elle ajouté.

Du 13 au 16 janvier, en raison de l'hospitalisation de son fils de 2 ans, elle a en effet découvert de ses propres yeux la pénurie dans laquelle l'hôpital public peut se trouver un peu partout en France. Mardi, dans les colonnes du Parisien, une mère de famille, dont le fils a dû être hospitalisé, a raconté les conditions difficiles dans lesquelles elle a passé une nuit au sein de l'hôpital Delafontaine à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Le personnel de l'établissement lui a alors conseillé de rester sur place afin de mieux surveiller le petit. Forcément, Laurence Thimothé est restée auprès de son petit garçon. "C'est la culpabilité de la mère qui a parlé".

Malheureusement pour elle, aucun lit ni matelas n'est mis à sa disposition dans le box de deux mètres sur quatre où se trouve le lit de son fils: " Il n'y avait qu'une chaise en plastique, et dessus, un simple drap et une couverture. J'ai regardé les infirmières en leur disant: c'est pas possible, je ne vais pas dormir par terre, décrit Laurence à nos confrères du Parisien. Je me suis levée avec un mal horrible au dos. "Au réveil, je leur ai dit que c'était inadmissible." .

Érignac : enquête ouverte à la suite d'injures envers la veuve du préfet
Son ombre plane sur les négociations en cours entre nationalistes corses et l'État. Concernant l'auteur, "je crois savoir en effet qu'il s'agirait de M.

Laurence Thimothé ne comprend pas que l'hôpital ne mette pas au minimum à disposition des mamans un tapis de sol. "C'est pas ça qui coûte cher!", s'indigne la mère de famille, qui souligne également qu'il n'y a ni douches ni toilettes pour les parents dans le service pédiatrie de l'hôpital Delafontaine.

Laurence Thimothé en a fait la désagréable expérience, et elle est en colère. Il n'est pas normal que les parents continuent à être accueillis dans des conditions pareilles.

"Dans le quotidien francilien, le syndicat Sud santé sociaux se plaint du manque de moyens". Selon cette même source reprise par 20 Minutes, cette situation qui s'est déjà produite à plusieurs reprises dure depuis des années. La direction de l'hôpital n'a, elle, pas donné suite aux demandes des journalistes.

Recommande: