Anne Hidalgo veut "trouver une sépulture" pour Michel Déon à Paris

20 Février, 2018, 22:41 | Auteur: Lea Montgomery
  • A Paris en décembre

"Nous demandons donc à Anne Hidalgo et au Conseil de Paris de faire en sorte que l'auteur des Poneys sauvages, d'Un taxi mauve et de tant de grands romans puisse bénéficier d'une sépulture dans les meilleurs délais", ajoutent-ils.

Michel Déon aura-t-il droit à sa sépulture dans un cimetière de Paris? Pas de dérogation, faute de place Anne Hidalgo a répondu le 15 février à la demande des proches de Michel Déon, expliquant qu'une dérogation aux règles d'inhumation en vigueur à Paris n'avait pas été possible, faute de place.

(1) D'après l'article L.2223-3 du Code général des collectivités territoriales, une commune n'est tenue d'accueillir dans son cimetière que les personnes résidentes, décédées sur son territoire, y possédant un caveau familial ou inscrites sur ses listes électorales.

PolémiqueL'inhumation à Paris, comme le demandait la famille de l'écrivain mort en Irlande fin décembre à l'âge de 97 ans, a fait polémique ces derniers jours.

Procès en appel - Affaire Cahuzac : l'évasion fiscale 'c'est très simple'
Il a également insisté sur les conséquences de cette affaire: " Les fautes cachées ont empoisonné l'air que les citoyens ont respiré ".

Aujourd'hui, l'édile indique qu'elle "partage donc l'idée selon laquelle Michel Déon devrait trouver à Paris la sépulture à laquelle son oeuvre le destine " malgré "les difficultés objectives que nous vaut le décalage entre 5.000 demandes et 150 places disponibles chaque année " de sépultures... Michel Déon, n'était en effet ni domicilié, ni électeur ni décédé dans la capitale, il ne remplissait pas les conditions pour être inhumé à Paris.

Cette décision intervient après la parution dans Le Figaro d'une tribune signée par plus d'une centaine de personnalités littéraires aussi diverses qu'Antoine Gallimard, Pierre Nora, Milan Kundera, Sempé, Yasmina Reza, Michel Houellebecq, mais aussi Delphine de Vigan, Amélie Nothomb, Philippe Sollers, Michel Onfray, Bernard Pivot, Erik Orsenna et Jean-Christophe Rufin.

Rappelant sa proposition, lancée vendredi sur Facebook, "d'ouvrir la voie à une procédure dérogatoire" sur les inhumations à Paris pour les grands artistes, Anne Hidalgo ajoute que "ce grand écrivain préfigurera ainsi le changement qu'il a inspiré, ajoutant à notre ville une de ces heureuses exceptions qui font sa grandeur et son charme".

Recommande: