"Les marchés ont tué le diesel", dit Marchionne — Salon de Genève

07 Mars, 2018, 18:26 | Auteur: Emma Bardin
  • Le Toyota GR Supra Racing Concept débarque en vidéo

La nouvelle Toyota Auris est l'une des grandes nouveautés présentées au salon de Genève 2018.

Les lignes de cette nouvelle Toyota Auris (2018) sont incontestablement plus dynamiques.

Le Financial Times avait affirmé le 26 février que le constructeur italo-américain allait abandonner le diesel pour la motorisation de ses voitures particulières d'ici 2022 en raison de la chute de la demande et de coûts croissants. Et une seconde raison à peine plus lointaine, le diagnostic diesel étant posé, la potion électrique est imposée sans aucun discernement par les politiques, Chinois en tête.

Ainsi, fin 2017, 46% des nouvelles voitures immatriculées disposaient d'un moteur diesel, contre 48% d'un moteur à essence et 5,5% d'un moteur à énergie alternative (électricité, hybride, etc.). Il n'y aura plus de Diesel mais 2 moteurs sur 3 seront hybrides. Du côté mécanique, justement, cette nouvelle Auris est la première à se passer de toute mécanique diesel - une rareté sur le segment des berlines compactes - et devient la première Toyota à proposer deux versions hybrides distinctes.

Toyota GR Supra Racing Concept
"Les marchés ont tué le diesel", dit Marchionne — Salon de Genève

À l'image de Toyota qui vient d'annoncer la fin progressive de la vente de véhicules diesel pour les particuliers.

Une décision qui ne devrait pas bouleverser la clientèle de l'Auris, qui se tourne essentiellement vers sa version hybride.

La nouvelle Toyota Auris profite maintenant de la récente plateforme TNGA (Toyota New Global Architecture) lui permettant de s'allonger de 40mm et de s'élargir de 30mm. Ce type de motorisation sera toutefois maintenu sur le Vieux Continent en ce qui concerne les utilitaires Toyota (forcément, vu l'absence de motorisation essence et la réglementation " décalée ").

Tournée de Rex Tillerson en Afrique : Aucun pays maghrébin sur la liste
Nous craignons une explosion de l'endettement de certains Etats", explique Donald Yamamoto . Le numéro deux des Etats Unis, Rex Tillerson ne viendra pas en terrain conquis.

Recommande: