Damso interprétera bien l'hymne national belge !

08 Mars, 2018, 21:04 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Damso interprétera bien l'hymne national belge !

Au lendemain de l'appel du Conseil des femmes qui dénonçait le sexisme de Damso, la patronne de Proximus, Dominique Leroy, a exhorté l'Union belge de s'abstenir de demander à Damso l'hymne des Diables rouges pour la Coupe du monde. Le Conseil des Femmes de Belgique a donc décidé de réagir par voie de communiqué officiel pour faire part de sa désapprobation. Une polémique avait alors éclaté.

Dans une lettre ouverte adressée aux sponsors des Diables Rouges, il dénonce le "mauvais signal" donné par la fédération belge de football (URBSFA).

Des femmes manifestent contre la "dictature" d'Alpha Condé — Guinée
Car, depuis le 12 février, une grève paralyse le secteur de l " enseignement secondaire et primaire en Guinée. Une douzaine de morts au total, dont certains sont tombés sous les balles des forces de l'ordre.

Face à cette polémique, la Fédération a tenu à justifier son choix: "Damso, fier papa d'une petite fille, est un jeune artiste issu de l'immigration, lequel a grandi dans les rues de Kinshasa avant d'occuper celles de Bruxelles, et qui est un exemple d'intégration". "Si le rappeur refuse d'entrer dans cette dimension, alors, à mon sens, il s'auto-exclura par lui-même en prouvant qu'il n'est pas digne d'être l'interprète de la chanson de notre équipe nationale pour le Mondial", a encore dit Bianca Debaets. Une réunion qui montre tout de même bien l'ampleur du malaise, certains sponsors des Diables ayant visiblement exprimé eux aussi leur réticence à se voir associés à Damso...

Le choix de Damso avait été effectué sur base d'une proposition d'Universal Music, la maison de disques partenaire de l'URBSFA. "Ce message était fondamental à nos yeux dans la mesure où ce sont des valeurs que nous avons toujours prônées et que nous continuerons toujours de mettre en avant", souligne l'Union belge.

Recommande: