Annick Girardin attendue lundi à Mayotte pour une visite à haut risque

12 Mars, 2018, 03:26 | Auteur: Armand Coulomb
  • Annick Girardin attendue lundi à Mayotte pour une visite à haut risque

Alors que Mayotte est paralysée depuis trois semaines par une grève générale, la ministre des Outre-mer Annick Girardin est attendue ce lundi 12 mars 2018 sur l'île. Après plusieurs semaines d'attente et suite à sa promesse de "conférence pour Mayotte", la ministre se rend sur place pour le jour de la rentrée scolaire. La ministre des Outre-mer Annick Girardin arrive dans la journée sur l'île aux épices et devrait rester jusqu'à mercredi.

Samedi, un communiqué conjoint des ministères de l'Intérieur, des Outre-mer et de l'Education nationale annonçait l'arrivée de renforts de forces de l'ordre pour répondre "à la demande exprimée par les parents d'élèves et le corps enseignant" de sécurisation des établissements afin que les cours reprennent normalement.

L'insécurité, et notamment les actes de délinquance commis autour des établissements scolaires par des bandes, est à l'origine de ce mouvement populaire.

" La ministre proposera à l'ensemble de ses interlocuteurs une méthode, un calendrier et les principaux axes d'un travail de fond indispensable pour l'avenir de Mayotte ", ajoute un communiqué laconique.

Dimanche, des manifestants ont érigé plusieurs barrages à Longoni, au nord de l'île, bloquant complétement son port principal et empêchant tout ravitaillement.

Ed Westwick (Gossip Girl), à nouveau accusé de viol et de séquestration
A en croire le dailymail.co.uk , il aurait tenu en captivité une jeune styliste durant deux jours dans son manoir à Hollywood . La jeune femme affirme qu'elle serait ressortie de chez lui avec des ecchymoses et des saignements.

Le gouvernement a "demandé au vice-rectorat de tout mettre en œuvre pour ouvrir les établissements" pour la rentrée scolaire.

Ce lundi 12 mars, c'est la rentrée scolaire à Mayotte.

Mamoudzou, France | AFP | vendredi 09/03/2018 - Les barrages routiers tenus par des citoyens manifestant contre l'insécurité ont repris vendredi à Mayotte, selon la gendarmerie, prélude à un renforcement du mouvement envisagé pour lundi, jour de rentrée scolaire. L'intersyndicale a toutefois appelé "toute la population de Mayotte à maintenir les actions" et "à descendre massivement dans les rues" de la préfecture, Mamoudzou, mardi.

" L'État assumera pleinement ses responsabilités, la rentrée des classes se fera demain matin à Mayotte ", a déclaré dimanche le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

Recommande: