Propos racistes : une plainte déposée contre Davy Rodriguez, membre du FN

12 Mars, 2018, 21:34 | Auteur: Armand Coulomb

Davy Rodriguez répond qu'il n'en a "rien à foutre".

Réuni en congrès à Lille (Nord), pour se relancer et dévoiler son nouveau nom, le Front national est de nouveau embarrassé par une affaire mettant en cause l'un de ses collaborateurs.

Le videur d'un bar de Lille, où le Front national tenait ce week-end son congrès, a porté plainte ce lundi matin contre Davy Rodriguez, assistant parlementaire d'un député Front national, qui l'avait insulté ce week-end d' "espèce de nègre de merde".

Un témoin de la scène assure cependant que l'insulte entendue sur la vidéo n'est pas la seule qui ait été prononcée par Davy Rodriguez ce soir là. Les personnes qui l'accompagnent tentent de l'apaiser, en faisant référence à la présidente du Front national (FN): "Mais calme-toi, Davy, tu n'as aucun intérêt à t'énerver!" Après approbation de Marine Le Pen, le jeune homme a été suspendutitre conservatoire". La décision a été approuvée par Marine Le Pen.

"Contacté par BuzzFeed, Davy Rodriguez nie en bloc toutes les accusations portées contre lui, et évoque une " cabale politique ".

Des contrats signés pour 13 milliards d'euros — Macron en Inde
L'accord signé samedi "rend une marche arrière très difficile" pour la partie indienne , a estimé la présidence française. Safran tire son épingle du jeu avec cet accord pour fournir des moteurs à la flotte de Boeing 737 Max à Spice Jet.

Sylvain Hechon, secrétaire départemental du FNJ et actif sur les 3e et 12e circonscriptions, présente Davy Rodriguez comme " un militant actif sur tout le département, qui vient donner des coups de main ici ". "Tu crois que Marine aimerait te voir comme ça?" dit l'un d'eux.

Dans un enregistrement vidéo, on entend ce dernier s'en prendre à un videur de bar. "Stop, t'es assistant parlementaire", lui rappelait ensuite un autre ami.

Très rapidement, le député Gilbert Collard s'est dit "malade" des propos tenus.

Face à l'ampleur de la polémique, Sébastien Chenu a réagi auprès du Parisien, expliquant que "Mon assistant conteste et je lui en fais crédit, condamnant moi-même ce type de propos". Sur Twitter, le frontiste, passé par le Front de gauche (il avait fait la campagne de Jean-Luc Mélenchon en 2012) avant de cofonder le FN de Sciences-Po Paris en 2015, "nie formellement avoir tenu les propos racistes qui [lui] sont prêtés".

Recommande: