Alliance solaire internationale : à New Delhi, l'Afrique en quête de financements

13 Mars, 2018, 00:53 | Auteur: Armand Coulomb
  • Alliance solaire internationale : à New Delhi, l'Afrique en quête de financements

Le voyage du président de la République a aussi été l'occasion d'évoquer le projet de construction d'une centrale nucléaire de six réacteurs de type EPR (comprendre " réacteurs pressurisés européens ") par le groupe français EDF à Jaitapur.

Le chef de l'état a aussi appelé à la mobilisation pour aider les pays les plus pauvres à se lancer dans l'énergie solaire en suivant l'exemple indien.

L'Afrique était fortement représentée au premier sommet fondateur de l'Alliance solaire internationale (ASI) qui s'est tenu ce dimanche 11 mars à New Delhi en Inde.

Le président français avait noué une relation "de confiance" avec le Premier ministre indien, Narendra Modi, lors de son passage à Paris l'année dernière, selon l'Élysée. "Ça ne s'arrêtera ni demain, ni après-demain, dans les trois prochains mois", a-t-il précisé.

L'hebdomadaire India Today, qui publie cette semaine une longue interview d'Emmanuel Macron et qui a même consacré sa une au chef de l'État, est d'accord avec ce diagnostic.

Un homme aurait été atteint par arme à feu à Montréal
Selon les informations dont nous disposons, un homme masqué et armé aurait fait irruption dans le commerce vers 11 h 30. Il y a un an, ce commerce avait fait les manchettes alors qu'il a été visé par un incendie criminel.

Un guide francophone a expliqué au couple l'architecture et l'histoire du lieu, construit durant la première moitié du XVIIe siècle par l'empereur moghol musulman Shah Jahan en hommage à sa femme Mumtâz, morte en couches. La délégation française s'est félicitée d'une "avancée majeure" de ce dossier en discussion depuis une décennie.

En lançant l'ASI, l'Inde et la France se présentent en pointe de la lutte contre le réchauffement climatique.

La France s'est engagée à travers son président à dégager d'ici à 2022, quelque 700 millions d'euros supplémentaires, en prêts et en dons, qui seront débloqués par l'Agence française de développement (AFD), pour soutenir des projets dans la soixantaine de pays adhérents à l'initiative.

La particularité des pays représentés à ce sommet, c'est qu'ils sont pour la plupart situés entre les tropiques du Cancer et du Capricorne, c'est-à-dire disposant d'un fort potentiel d'ensoleillement de 300 jours par an en moyenne.

L'objectif de l'Asi est de mobiliser 1.000 milliards de dollars pour développer 1 TW (térawatt) d'énergie solaire en 2030. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: