François Hollande appelle à agir pour la Syrie

13 Mars, 2018, 10:22 | Auteur: Armand Coulomb
  • François Hollande appelle à agir pour la Syrie

Quand il suggère (dans " Le Monde ") que la France ne fait pas assez pression sur la Russie dans le dossier Syrien, au moment qui plus est où elle hausse de fait le ton, Emmanuel Macron réagit.

" Pour ce qui est de la Russie, la France depuis le mois de mai [2017] a une politique constante et cohérente, sans connivence mais en cherchant à être efficace et donc en restaurant un dialogue qui installe le rapport de force et qui cherche à obtenir des avancées", a insisté le chef de l'Etat.

Autre motif d'indignation pour François Hollande, le sort des Kurdes - alliés de la coalition internationale contre l'Etat islamique en Syrie - dans l'enclave d'Afrin, cible depuis le 20 janvier d'intenses bombardements de la Turquie, qui considère les milices kurdes comme " terroristes ". " Si j'ai soutenu les Kurdes dans le cadre de la coalition, ce n'est pas pour les laisser dans la situation où ils sont ", souligne-t-il. Tout président en exercice consacre une attention aux questions internationales bien supérieure à ce qu'attendront jamais ses électeurs; tout ancien président sait pour être passé par là que ces questions deviennent vite une zone de fierté qui rend son successeur vulnérable à la critique. C'est pour cela que François Hollande avait dans son interview relevé que " la Russie est la puissance principale [en Syrie] et le risque est sérieux d'une escalade si aucune limite ne lui est fixée ". " La Russie se réarme, si elle est menaçante elle doit être menacée ", avait insisté l'ancien président.

" On doit parler à Vladimir Poutine (...) Mais ce n'est pas une raison pour la laisser (la Russie) avancer ses pions sans réagir".

L'Atletico Madrid prêt à tout pour convaincre Griezmann de rester — MERCATO
Au classement de la Liga, l'Atletico Madrid occupe la deuxième place et possède sept points d'avance sur le Real Madrid (3e). A en croire la presse espagnole, l'attaquant de 26 ans serait très proche d'un transfert au FC Barcelone .

Selon lui, les Occidentaux peuvent faire pression sur "les sanctions, les règles commerciales, la question du pétrole et du gaz". "Je n'ai pas l'impression que l'absence de dialogue a permis d'avancer", a-t-il ajouté.

Dans une interview, lundi, au quotidien Le Monde, l'ancien président François Hollande a critiqué en creux la politique française suivie en Syrie, notamment son manque de fermeté vis-à-vis de la Russie, qu'il propose de "menacer ". "Et je crois que beaucoup de gens qui donnent parfois des leçons ont parfois eux-mêmes décidé la même chose, àjuste titre", a-t-il déclaré depuis l'Inde où s'achevait sa visite d'État.

Emmanuel Macron semble n'avoir que très modérément apprécié les récents "commentaires" et "leçons" de son prédécesseur à l'Elysée. Ces victimes viennent s'ajouter à l'effroyable bilan humain de la guerre en Syrie, déclenchée il y a bientôt sept ans et qui a désormais fait plus de 350.000 morts, d'après l'ONG.

Recommande: