Mis en cause, le nouveau prestataire attaque son prédécesseur — Vélib

13 Mars, 2018, 03:34 | Auteur: Basile Toussaint
  • Mis en cause, le nouveau prestataire attaque son prédécesseur — Vélib

Le Vélib' 2 n'en finit pas de prendre du retard. Cette station de l'avenue Vuagirard est encore en travaux un mois après la fin annoncée de l'intervention.

Pointant les "chantiers vastes et complexes" qu'il mène dans le monde, le consortium a pris d'abord son prédécesseur JCDecaux pour cible, affirmant que "vouloir faire croire que Smovengo est une société inexpérimentée est une absurdité". Smovengo reconnait que, pour l'instant, seules 376 stations ont été mises en service.

Les usagers risquent de mal le prendre car, trois jours plus tôt, la maire de Paris, Anne Hidalgo promettait que tout fonctionnerait "fin avril-début mai".

Il n'en a rien été. Mais le 7 mars, 355 stations seulement étaient en service. Et, depuis, malgré de multiples engagements, le retard n'a jamais été rattrapé.

Les compatibilités Freesync et Auto Low Latency bientôt
Le constructeur entre deux reportages sur Sea of Thieves a présenté de nouvelles fonctionnalités pour la Xbox One. Pour rappel, la technologie Freesync permet d'éliminer les saccades et les déchirements (tearing) dans les jeux.

Pour expliquer ce gigantesque ratage, Smovengo a choisi une stratégie originale: s'en prendre. à son client, le SAVM (Syndicat Autolib' Vélib' Métropole).

Le système Vélib', actuellement composé de 1.800 stations et plus de 20.000 vélos, avait été créé en 2007 par JCDecaux, qui en avait obtenu la concession pour dix ans.

Le groupe Smovengo, mis en cause dans le déploiement en retard du Vélib', a lancé une contre-attaque en règle avec pour cibles le groupe JCDecaux et les "insuffisances" administratives du syndicat gestionnaire, annonçant par ailleurs un service total "cet été". Et de lister des couacs: la validation du design des vélos par le SAVM aurait été faite avec six semaines de retard, le cahier des charges serait incomplet sur la partie électrique des stations, près de 200 adresses de nouvelles stations n'auraient pas été communiquées par le SAVM. L'électrification des stations prend aussi du retard car certaines informations techniques ne sont pas disponibles.

Le service Vélib Métropole "n'est pas totalement opérationnel et nous le regrettons", indique un communiqué du groupement (Smoove, une PME de Montpellier, ainsi que Mobivia, Moventia et Indigo) chargé de déployer le service de vélo en libre-partage dans Paris et sa banlieue. Pour aider à l'installation des Vélib', la mairie de Paris a décidé d'intervenir pour aider Smovengo.

Recommande: