Négociations syndicat-gouvernement: les lignes bougent enfin

14 Mars, 2018, 05:56 | Auteur: Armand Coulomb
  • Négociations syndicat-gouvernement: les lignes bougent enfin

Tibou Kamara, ministre Conseiller personnel du Chef de l'Etat qui dirige les discussions entre les deux parties, a expliqué que Gouvernement a fourni de grands efforts pour faire de nouvelles propositions aux grévistes.

Depuis la suspension des négociations en début de cette semaine, c'est ce vendredi que les leaders du SLECG, le Médiateur de la République et les représentants du Gouvernement se sont à nouveau retrouvés pour tenter de trouver une solution à la grève des enseignants qui paralyse le secteur depuis le 12 février dernier. Donc, je vous demande humblement, avec bienveillance de bien vouloir nous permettre de nous retirer de convoquer une assemblée générale de tous les enseignants et de leur demander de réagir par rapport à ces propositions qui viennent de nous être faites par le ministre de l'Unité nationale et de la Citoyenneté. Ce n'est pas tout, le gouvernement va mettre en place très rapidement un mécanisme de participation effective du syndicat des enseignants, du Slecg, dans la gestion du budget du département duquel vous relevez, pour mettre et garantir la transparence dans la gestion des fonds qui vous sont attribués.

"La mise en place d'un comité national sur la bonne gouvernance en Guinée avec la participation du pouvoir public, de la société civile, du syndicat et du patronat va permettre à notre pays d'apprendre la culture de l'anticipation, de la prévention et du dialogue social ", a-t-il fait comprendre.

Manchester United s'impose face à Liverpool
Plus, c'est une certitude, même si le Portugais ne changera jamais son approche des grands cols. Ils ont été marqués à l'anglaise, sur des ballons longs déviés de la tête par le géant Lukaku.

" La nation guinéenne doit beaucoup de choses aux enseignants guinéens qui travaillent dans les conditions dures et pénibles". Cependant, il a affirmé que personne ne tiendra les enseignants responsables de cette situation. "Lorsque le mal est là, on doit l'affronter avec responsabilité mais aussi avec le sentiment de justice. Cette justice, il faut que le moment venu, nous puissions la rendre aux enseignants de Guinée", a-t-il rappelé. ". Il a ensuite prié les syndicalistes à accepter ces propositions du gouvernement " d'arrêter ce mouvement de grève qui est légitime ... "Les enseignants ne sont pas responsables", a-t-il exprimé. Nous n'avons pas mesuré à sa juste valeur, je dirais à sa juste gravité le besoin de justice dans notre pays.

Dans son discours de réponse, le président du dialogue, le syndicat Oumar Tounkara a vivement remercié le ministre Gassama Diaby pour le crédit qu'il bénéficie au sein de l'opinion nationale et internationale. Suite à cette proposition du gouvernement, le SLECG compte tenir un rencontre à son siège samedi 10 mars 2018 avant de se prononcer pour la suite.

Recommande: