La direction d'Air France tente d'éviter une nouvelle grève

15 Mars, 2018, 03:59 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Air France la direction tente de désamorcer la grève du 23 mars

Air France a pris bonne note des revendications des organisations salariales, centrées sur une augmentation générale des salaires de 6%.

Les syndicats d'Air France ont rejeté massivement mardi un mécanisme de rattrapage du pouvoir d'achat proposé par la direction lors d'une courte réunion et ont confirmé leur appel à la grève pour le 23 mars.

De cette façon, " aucun salarié d'Air France n'aura vu son pouvoir d'achat diminuer sur cette période ", poursuit le communiqué de la direction, qui espère ainsi répondre au principal argument des grévistes.

"Dans un souci d'ouverture et de dialogue, et dans le contexte d'ouverture des Assises du transport aérien (le 20 mars, ndlr) pour lesquelles l'entreprise et ses salariés doivent afficher une position unie pour faire valoir leurs arguments dans les débats, la direction s'est déclarée prête à négocier un mécanisme d'ajustement salarial pour rattraper la baisse de pouvoir d'achat des personnels dont le salaire individuel de 2017 comparé à celui de 2011 aurait augmenté moins vite que l'inflation sur la même période", précise-t-elle. Au cours de la réunion, la compagnie, qui a publié un résultat opérationnel de 588 millions d'euros au titre de l'exercice 2017, a rappelé que sa situation économique et financière "rendait cette augmentation générale impossible sans compromettre sa stratégie de croissance, d'investissement et de reprise des embauches", dans un environnement concurrentiel "particulièrement agressif".

OM - OL : Olympico ou Ligue Europa, Genesio a fait son choix
Ensuite on aura le temps pour penser à Marseille (dimanche, 21h00). L'important, c'est de les gérer l'une après l'autre. On ne devrait prendre aucun risque avec lui demain.

Une consultation auprès des pilotes menée par le SNPL, majoritaire dans les cockpits d'Air France, pour "recourir, au besoin, à un ou plusieurs arrêts de travail" pouvant dépasser six jours doit se terminer mercredi.

Pour Jérôme Beaurain, de Sud aérien, la direction "a proposé d'individualiser un problème collectif". D'où sa proposition de rattraper la baisse de pouvoir d'achat des salariés qui n'auraient pas bénéficié d'augmentation individuelle. "Ridicule", a commenté Philippe Evain, président du SNPL Air France, sur Twitter.

Vers un durcissement du mouvement? Les pilotes pourraient ainsi être le fer de lance d'une grève qui débutera le 23 mars dans toutes les catégories de personnels de la compagnie aérienne, à l'appel de 11 organisations syndicales au total.

Recommande: