Un patient doit utiliser sa jambe amputée comme oreiller — Inde

15 Mars, 2018, 03:54 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Un patient doit utiliser sa jambe amputée comme oreiller — Inde

Grièvement blessé, il a dû être transporté en urgence à l'hôpital Maharani Laxmibai dans l'Etat de l'Uttar Pradesh (centre de l'Inde), où il a été amputé.

Un jeune homme Indien de 28 ans, prénommé Ghanshyam, a récemment vécu l'enfer après un terrible accident de bus.

L'opération se déroule comme prévue. "Quand nous sommes arrivés à l'hôpital, nous avons vu que sa jambe avait été utilisée comme oreiller", a témoigné l'un d'eux, poursuivant: "J'ai demandé à plusieurs reprises aux médecins d'intervenir, mais ils ont refusé".

Les frères d'une victime se jettent sur l'accusé
Elle a laissé ses deux sacs devant. À l'intérieur du box, trois autres policiers ont protégé Jacques Rançon. Mais, a-t-il cependant ajouté, " on ne peut pas la cautionner, la vengeance n'est pas une solution.

Nous avons mis en place un comité de quatre personnes pour établir qui a posé la jambe amputée sous la tête du patient comme oreiller. Certains membres du personnel auraient même suggéré fortement à la famille d'aller acheter un oreiller au patient, au marché local.

Le scandale est vite remonté jusqu'aux oreilles des responsables de l'hôpital qui souffre financièrement, comme tous les hôpitaux publics de cet Etat indien (l'un des plus pauvres du pays): manque d'équipements, manque de personnels, manque de financement... Face à ce refus catégorique du personnel de l'hôpital, les médecins ont choisis se servir de la jambe amputée de l'accidenté pour qu'il en fasse un oreiller. Les malades doivent souvent attendre plusieurs jours afin de pouvoir bénéficier des moindres soins. L'année dernière des dizaines d'enfants étaient morts à cause d'une pénurie d'oxygène. Et un homme se faisant passer pour un médecin sans licence y a été arrêté le mois dernier pour avoir contaminé 46 personnes de HIV en réutilisant la même seringue.

Recommande: