Du changement à la tête de Volkswagen

11 Avril, 2018, 19:39 | Auteur: Basile Toussaint
  • Qui est Herbert Diess le patron de Volkswagen qui pourrait prendre la tête du groupe

Volkswagen a ajouté que le président du conseil de surveillance, Hans Dieter Poetsch, avait des discussions avec certains membres du conseil de surveillance et du directoire. Le contrat de Matthias Muller ne prend cependant fin qu'en 2020, mais l'homme aurait déjà accepté de laisser sa place. En effet, le groupe allemand a annoncé mardi qu'il "envisageait" des "évolutions dans la gouvernance du groupe". L'actuel patron du groupe automobile est sur la sellette.

Cette prise de parole ne donne évidemment aucune échéance et assure qu'il s'agit encore que de simples discussions entre les membres du conseil de surveillance.

Matthias Müller, à la tête du groupe Volkswagen.

Deux autres sources ont dit que les préparatifs d'une possible cotation des activités de poids lourds pourrait aussi être évoquée lors de cette réunion.

Quelles sont les villes concernées — Allergies au pollen
Déjà présents sur de nombreuses régions, ils pourront vite progresser surtout dans le sud du pays. Seules les averses prévues ce week-end par Météo France pourront les soulager des pollens.

Volkswagen est empêtré depuis 2015 dans un vaste scandale concernant des manipulations sur les logiciels mesurant les émissions polluantes de ses moteurs diesel.

Venu de la filiale Porsche lorsque le " Dieselgate " a éclaté, en septembre 2015, Matthias Müller a réglé le différend juridique avec les Etats-Unis, moyennant plus de 20 milliards d'euros, mais il reste critiqué pour sa gestion du scandale en Allemagne, où les propriétaires de véhicules manipulés ne connaissent pas le même traitement que leurs homologues américains. L'annonce a néanmoins fait grimper en Bourse le titre du constructeur, qui a fini en hausse de 4,46% à 171,58 euros à Francfort.

Matthias Müller est par ailleurs soupçonné de manipulation de cours lié au scandale du diesel. Le groupe aux 12 marques (Porsche, Audi, Skoda, Seat...) a renoué l'an dernier avec des profits records, faisant plus que doubler son bénéfice net à 11,35 milliards d'euros (13,25 milliards de francs).

Recommande: