Pour Kahn, Buffon doit prendre sa retraite

15 Avril, 2018, 08:21 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Prochain article						 Article précédent					
	Pin	 Michael Oliver est convaincu d'avoir agi correctement. EFE							Whatsapp			Twitter			Facebook			Commentaires 0

Le défenseur de la Juventus Turin, défaite hier à Madrid malgré sa victoire (1-3), pourrait avoir de gros ennuis avec l'UEFA si les faits sont avérés.

"La Juventus a fait un grand match et je veux féliciter mes joueurs qui ont réussi à remonter le retard de l'aller".

Agnelli demande l'assistance-vidéo. Son président Andrea Agnelli a de son côté réclamé l'introduction de l'assistance-vidéo à l'arbitrage (VAR) en Ligue des champions. En plus de 20 ans, l'emblématique gardien italien aura fait souffrir Zidane, comme Zidane l'a fait souffrir.

Pas de VAR en Premier League en 2018/19 — Angleterre
L'assistance vidéo à l'arbitrage s'immisce progressivement dans l'ensemble du paysage footballistique. Ils ont en revanche décidé de poursuivre les expérimentations en FA Cup ainsi qu'en League Cup.

Que voit-on? Aussitôt après la désignation du point de penalty par monsieur Oliver, on aperçoit Cristiano Ronaldo rentrer dans sa bulle.

Nous, on relancera d'un superbe: " Le but de l'égalisation d'Isco refusé pour hors-jeu n'était absolument pas hors-jeu". Il y avait de la douleur et de la colère à ce moment-là, après le carton rouge contre Buffon, il y avait un peu de confusion. Le suspense ne durera pas, le Barça remporte la finale trois buts à un. Buffon a pour sa part été exclu pour protestation. Mais une nouvelle fois, la Juventus s'incline et perd le match quatre buts à un. Ils n'avaient pas totalement raison. Y compris ces dernières minutes étouffantes. Emmenés par les éternels Arjen Robben et Franck Ribéry, toujours aussi en jambes, les Bavarois ont cherché à se mettre à l'abri mais sans trouver la faille, malgré 19 tirs (6 cadrés seulement) et 9 corners. Et au bout de la nuit madrilène, les divinités du football n'ont pas voulu d'un nouvel exploit italien, laissant Ronaldo, déchaîné, rêver à la "Decimotercera", la possible 13e C1 de l'épique histoire du Real. L'an passé encore les deux stars se croisent, pour une finale de C1.

Le gardien remplaçant de la Juve, Wojciech Szczesny, est entré en jeu, mais Ronaldo a décoché le ballon au-delà de la limite pour permettre au Real de se qualifier pour les demi-finales pour un record d'une huitième saison de suite. Mais c'est bien l'année suivante, que les deux hommes vont vivre l'un des moments les plus importants de leur carrière.

Recommande: