Une deuxième journée de solidarité pour le financement de la dépendance ?

15 Avril, 2018, 21:24 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Vieux seb bozon afp

Mme Buzyn a également rappelé que l'ancien Premier ministre "Jean-Pierre Raffarin avait inventé la journée de solidarité active, le lundi de Pentecôte" et qu'"on pourrait imaginer avoir deux lundis de Pentecôte travaillés".

En 2004, la journée de solidarité a été créée dans un contexte bien particulier. L'espérance de vie s'allonge et les personnes entre 80 et 85 ans sont de plus en plus nombreuses.

Le Figaro rappelle que cette journée serait mise en place soit par convention, accord d'entreprise ou de branche.

Et si les salariés travaillaient un deuxième jour sans être payés?

En 2017, les recettes de la journée de solidarité active devaient s'établir à 2,37 milliards d'euros, selon les prévisions de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie.

"Van Gaal a été essentiel" — Luiz Gustavo
Souvent décrié pour ses méthodes particulières, Louis van Gaal est un entraîneur que l'on peut qualifier de clivant. Ce qu'il désire le plus au monde, c'est pouvoir revenir et jouer au football le plus rapidement possible.

Dès 2010, Laurence Dumont, députée socialiste, avait saisi la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, jugeant peu clair l'utilisation des bénéfices de la journée de solidarité.

L'augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes a un coût, que le gouvernement cherche actuellement à financer.

Sur le dossier des Ehpad, Agnès Buzyn a annoncé que le problème "aigu " que posait la réforme de la tarification des établissements d'hébergement pour personnes âgées - financés par les départements - était en train d'être réglé. En 2010, c'était l'Inspection générale des affaires sociales qui, dans un rapport, évoquait une somme de 1,8 milliards d'euros d'excédents non-utilisés. C'est, en substance, le message qu'avait adressé Thierry Jeanne, cariste et syndicaliste CFDT dans une filiale du groupe Carrefour, en 2011: à l'époque, il avait dénoncé une rupture du "principe d'égalité devant l'impôt", un système anticonstitutionnel, puisque les salariés sont les seuls à financer le dispositif, alors que les professions libérales et les indépendants ne sont pas concernés.

D'autres idées ont également été évoquées pour financer la prise en charge des personnes âgées.

Recommande: