Le PDG de Starbucks présente ses excuses pour une arrestation raciste

16 Avril, 2018, 15:23 | Auteur: Basile Toussaint
  • Etats-Unis: deux hommes noirs sont arrêtés dans un café Starbucks le patron de la chaîne s'excuse

Jeudi dernier, une utilisatrice de Twitter postait une vidéo prise dans un Starbucks de Philadelphie. On y voit les deux hommes, calmes, se faire interpeller et menotter par plusieurs agents.

Légende de la vidéo: "La police a été appelée parce que ces hommes n'avaient rien commandé". Ils attendaient un ami, qui est arrivé alors que ses amis étaient embarqués pour n'avoir rien fait. "Tous les autres Blancs se demandent pourquoi ça ne nous est jamais arrivé quand on fait la même chose", a-t-elle poursuivi.

Selon cette femme, c'est une employée de Starbucks qui a appelé la police. En partie en franchise, il s'agit de la plus grande chaîne de ce genre dans le monde, avec 28 039 établissements implantés dans 76 pays, dont 13 100 aux États-Unis. Soit exactement mon comportement quand j'attends quelqu'un au Starbucks, que j'ai envie de faire pipi, et que je n'ai pas envie que mon caramel macchiato refroidisse pendant que je patiente.

Le PDG de la chaîne de café, Kevin Johnson, a ainsi présenté ses excuses " aux deux hommes qui ont été arrêtés ". Mais elle a aussi donné lieu à des rassemblements, puisqu'une manifestation s'est tenue devant l'établissement ce dimanche, en guise de protestation.

Djukanovic élu président au premier tour, selon son parti
Selon les résultats préliminaires donnés par la Commission électorale d'Etat sur la base de 54,8% des bulletins dépouillés, M. Djukanovic a dirigé quasiment sans interruption le Monténégro pendant un quart de siècle, jusqu'en octobre 2016.

Si les deux hommes ont été relâchés par la police, ce n'est pas parce que l'équipe dirigeante du Starbucks avait fait amende honorable, mais parce que le café "n'était plus intéressé par une plainte ".

Il a ajouté que l'entreprise "a immédiatement lancé une enquête intégrale sur les pratiques [de nos employés]", précisant que Starbucks travaillera avec des experts extérieurs et des figures communautaires pour comprendre et améliorer leur pratiques.

La police a débarqué dans l'un des cafés de l'enseigne au motif que les clients n'avaient rien commandé.

Ce samedi, le maire de Philadelphie Jim Kenney a également réagi, affirmant que l'arrestation des deux hommes constituait un exemple très représentatif de ce à quoi peut ressembler la discrimination raciale en 2018.

Recommande: