"Les riches n'ont pas besoin de Président", se défend Emmanuel Macron

16 Avril, 2018, 02:30 | Auteur: Armand Coulomb
  • Devant Macron l'épiscopat appelle au souci des pauvres pour une

Sur la Syrie: "Nous avons la preuve que des armes chimiques ont été utilisées, au moins du chlore, et qu'elles ont été utilisées par le régime de Bachar al Assad".

Toujours à propos de la situation en Syrie, le président a également annoncé que "ce que nous faisons et serons amené à faire en Syrie, c'est d'assurer au maximum la stabilité dans la région". Parmi les points négatifs de l'action du président sont cités "sa politique en faveur des plus aisés" (44%), sa "déconnexion des réalités quotidiennes" (32%), son "manque d'écoute des Français" (31%), son "arrogance" (30%) ou encore son "autoritarisme" (21%). En contact avec le président américain Donald Trump, il a annoncé que des décisions seront prises "en temps voulu, quand ce sera le plus utile et efficace", sans confirmer que des frappes seraient menées sur des installations militaires syriennes. Il répond aux questions de Jean-Pierre Pernaut, dans un cadre particulier, puisqu'il le fait depuis une école primaire à Berd'huis, un village normand.

"La base de notre République c'est l'école avec l'école dès 3 ans, et des classes avec des élèves moins nombreux. Dans une salle de classe, il les a pris pour des enfants", a pour sa part commenté Bruno Retailleau (LR, droite).

Le chef de l'Etat poursuit son offensive médiatique dimanche soir avec une interview à 20H35 sur BFMTV, RMC et le site Mediapart, depuis le Théâtre national de Chaillot. "Je veux vraiment rendre hommage à tous les personnels soignants, les médecins, les infirmières, les aides soignantes, celles qui travaillent dans les ehpad (établissements hospitaliers pour personnes âgées dépendantes, ndlr)".

Zidane met 4 cadres au repos face à Malaga — Real Madrid
Ne se faisant plus d'illusion en Liga, Zidane a décidé d'optimiser au maximum ses chances en Ligue des Champions. Sans Cristiano Ronaldo laissé au repos, la Maison Blanche disposait de la formation andaloue.

Alors que les cheminots mènent le mouvement social le plus percutant du quinquennat et que la grogne s'exprime dans des hôpitaux, des universités ou parmi les fonctionnaires, Emmanuel Macron a promis qu'il irait "au bout" de la réforme de la SNCF. On a besoin d'un chemin de fer français fort. La réforme va le renforcer.

12h34: Le chef de l'Etat a désormais fini son bain de foule. Je dis aux syndicats: "n'ayez pas de craintes illégitimes". Et ce sera une entreprise publique à capitaux publics, je le garantis. Il a aussi appelé au calme en leur disant les avoir entendus. Le moment est donc crucial pour Emmanuel Macron. Emmanuel Macron peine à justifier l'"effort " qu'il leur a demandé, et signe de son embarras, les "remercie " pour cela à cinq reprises. "Je leur dis merci". En parallèle, il a rappelé que pour les retraités modestes "nous n'avons pas augmenté leur CSG". Ce fut le cas pour des mosquées à Sartrouville, Aix et Marseille. Le chef d'Etat a aussi tenu à préciser que: 'L'islam radical, l'islamisme ce n'est pas l'islam, ce n'est pas tous les musulman mais c'est un problème'.

Emmanuel Macron a aussi abordé la question de l'isolement des campagnes. Et le jeune chef de l'Etat français, selon les enquêtes d'opinion, est de plus en plus perçu comme le "président des villes" et le "président des riches".

Recommande: