Des médecins plaident pour un prix plancher — Vente d'alcool

17 Avril, 2018, 17:40 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Alcool Contre la surconsommation des médecins plaident pour un prix plancher

Afin de lutter plus efficacement contre les dangers liés à l'alcoolisme, plusieurs médecins et militants demandent au gouvernement qu'un prix plancher par unité d'alcool soit prochainement appliqué.

Parmi elles, les professionnels proposent d'instaurer un prix plancher - c'est à dire un prix minimum - pour les boissons, selon leur unité d'alcool.

Il serait par exemple opportun disent-ils d'"indiquer sur les contenants la quantité en grammes d'alcool et de sucre, le nombre de calories de manirèe claire, lisible et contrastée". À la place, ceux-ci demandent que soit inscrite de manière claire, visible et contrastée l'unique mention suivante: "l'alcool est dangereux pour la santé". Par rapport au changement des mentions légales sur les bouteilles, elle a expliqué ne pas y être favorable, car cela "peut laisser penser qu'on est pour une action de prohibition, c'est-à-dire qu'on ne veut pas d'alcool du tout, or ce n'est pas le cas aujourd'hui ".

Nouvelle greffe réussie pour Jérôme Hamon, l'homme aux trois visages
Il y a eu 40 greffes du visage dans le monde depuis la première, celle de la Française Isabelle Dinoire en 2005. Des moments difficiles à vivre, avec un faciès d'écorché vif. À patient exceptionnel, procédure exceptionnelle.

Agnès Buzyn et le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, avaient invité, jeudi, les représentants de la profession viticole, pour les " associer aux politiques publiques de prévention ".

Les signataires de cette lettre ouverte sont des addictologues, des spécialistes de santé publique, des pneumologues, un épidémiologiste et un nutritionniste renommés. "Les médecins dénoncent " la désinformation soigneusement organisée par la filière alcool " et " la puissance de lobbying d'une industrie qui infiltre tous les niveaux de la société (...) jusqu'au plus haut niveau de l'État ".

Recommande: