Le gouvernement utilisera sa propre messagerie chiffrée dès cet été

17 Avril, 2018, 20:08 | Auteur: Emma Bardin
  • Le gouvernement utilisera sa propre messagerie chiffrée dès cet été

Mounir Mahjoubi a annoncé ce vendredi 13 avril que le gouvernement français allait lancer sa propre messagerie cryptée, qui sera inspirée par WhatsApp et Telegram, les deux applications les plus populaires à cette fin.

" Ce n'est pas une messagerie secret-défense, c'est une messagerie qui se veut fonctionnelle comme Whatsapp ou Telegram ", a expliqué Guillaume Poupard, le directeur général de l'Agence. L'Anssi est impliquée depuis l'origine dans ce projet qui est porté par la Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication de l'Etat (Dinsic) et à laquelle contribuent plusieurs ministères, a indiqué le responsable. Destinée aux ministres et aux fonctionnaires, elle sera basée sur des outils en source ouverte (open source). Le logiciel ainsi développé pourrait être proposé non seulement aux hauts fonctionnaires, mais également aux particuliers.

PSG : Emery vise le statut de club le plus titré
Mais puisqu'il n'a pas joué une seule seconde en Ligue 1 cette saison, Hatem Ben Arfa n'est pas considéré comme champion. Au micro de Canal Plus, Emery a partagé sa satisfaction.

Le directeur interministériel du numérique Henri Verdier avait évoqué ce projet " avec l'idée qu'il n'y a pas de fatalité à ce que les autorités utilisent des messageries pour lesquelles l'Anssi n'arrête pas de répéter qu'il n'y a pas de confiance ", a noté le directeur de l'Anssi. La messagerie Telegram est aujourd'hui couramment utilisée par les ministres ou parlementaires français. Chez France Inter, il a fait cette annonce en précisant: "Au sein de ce gouvernement, j'ai la responsabilité de la transformation des outils numériques de l'État (.) Nous travaillons sur une messagerie publique chiffrée, qui ne sera pas dépendante de l'offre privée".

Toutefois, les autres messages envoyés à travers l'application passent par les serveurs de l'entreprise, et sont donc susceptibles d'être piratés, ou bien manipulés par Telegram. Mais Telegram donne très peu d'informations sur sa technologie de chiffrement ou la localisation des serveurs qu'il utilise, ce qui commence à déranger le gouvernement.

Recommande: