Renault s'engage à recruter de nouvelles compétences 17/04/2018

18 Avril, 2018, 00:36 | Auteur: Lea Montgomery
  • Renault : 1 400 recrutements en CDI supplémentaires pour CAP 2020

1000 à 1200 départs volontaires Il estime à environ 1.000 à 1.200 personnes les départs supplémentaires prévisibles d'ici à 2019 liés aux aménagements de fin de carrière.

L'avenant à l'accord triennal CAP 2020, qui porte sur le périmètre industriel de Renault, prévoit de porter l'engagement de recrutements du groupe de 3.600 à 5.000 CDI sur la période 2017-2019.

Le groupe a pour ce faire signé avec les syndicats un avenant à l'accord CAP2020, le "contrat d'activité pour une performance durable" de Renault signé en janvier 2017. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 17/04/2018 présentée par Adrien Borne sur LCI. Objectif: recruter "les compétences de demain en France", indique le fabricant automobile. La CGT a en revanche refusé de signer l'avenant, comme elle l'avait déjà fait pour l'accord initial.

L'accord prévoit également 15 millions d'euros supplémentaires pour la formation des salariés. L'organisation met en avant le fait que les embauches ne sont pas supérieures aux nombres de départs au sein de Renault, et ne permettent donc pas les de compenser. "Les 1.400 embauches supplémentaires ne vont pas réduire l'écart", a déclaré à l'AFP Fabien Gâche, délégué central de la CGT, qui s'inquiète par ailleurs d'une "externalisation des activités".

Le gouvernement utilisera sa propre messagerie chiffrée dès cet été
Le logiciel ainsi développé pourrait être proposé non seulement aux hauts fonctionnaires, mais également aux particuliers. Destinée aux ministres et aux fonctionnaires, elle sera basée sur des outils en source ouverte (open source ).

" C'est du départ au volontariat donc estimer le nombre de nouveaux départs ce n'est pas vraiment possible ", a déclaré de son côté Bruno Azière, de la CFE-CGC, premier syndicat, qui a salué pour sa part des " nouvelles modalités " offrant " plus de sécurité " aux salariés.

Ce nouvel accord prévoit de développer en outre des aménagements de fin de carrière.

L'accord social va malgré tout permettre d'accélérer les embauches, et donc le renouvellement de compétences. Avec, en ligne de mire, de l'expertise recherchée dans les modèles électriques et autonomes via des profils actifs dans l'ingénierie, notamment des ingénieurs motoristes, des ingénieurs spécialisés dans les moteurs hybrides et électriques, ou encore ceux consacrés aux systèmes d'aides à la conduite.

Recommande: