Un membre du Hamas assassiné par le Mossad — Malaisie

22 Avril, 2018, 17:44 | Auteur: Armand Coulomb
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des médecins légistes ont débuté le 22 avril en Malaisie l'autopsie de la dépouille d'un professeur palestinien et membre du Hamas, assassiné la veille en banlieue de Kuala Lumpur, un crime imputé par sa famille aux services secrets israéliens, le Mossad.

M. Batch était "un ingénieur électricien et un expert dans la fabrication de roquettes", avait affirmé samedi le ministre malaisien de l'Intérieur Ahmad Zahid Hamidi, cité par l'agence de presse officielle Bernama.

L'État hébreu soutient qu'il ne fait que protéger sa frontière et accuse le Hamas d'utiliser les rassemblements comme prétexte pour mener des attaques visant à endommager la barrière séparant la bande de Gaza et Israël.

"Il était probablement devenu un élément gênant pour un pays hostile à la Palestine", avait-il ajouté, précisant que le professeur devait se rendre samedi en Turquie pour participer à une conférence internationale. Le mouvement palestinien n'a pas pointé du doigt des responsables, alors qu'il accuse souvent immédiatement Israël, son ennemi juré, de tels assassinats. "Le Mossad est derrière l'assassinat de Fadi el-Batch, 35 ans", a-t-elle indiqué, appelant les autorités malaisiennes "à trouver les suspects avant qu'ils ne prennent la fuite" et à faciliter le transfert de sa dépouille mortelle à Jabaliya, dans la bande de Ghaza, afin qu'il y soit inhumé.

Selon l'agence, le chef de la police de Kuala Lumpur, Datuk Seri Mazlan Lazim, a déclaré que "deux suspects conduisaient une moto et ont ouvert le feu au moins à dix reprises".

Les compositions officielles — Guingamp-Monaco
Les buts sont signés: Sanogo (42′) et Gradel (60′). "C'est très important, il n'y a rien de plus important à Monaco ". S'il marque de nouveau, il connaîtra la plus longue série du genre depuis Sonny Anderson en février-août 2001 (11).

Le professeur était également un imam à la mosquée près de son lieu de résidence et était marié et père de trois enfants, a-t-il ajouté. Et selon des images enregistrées par des caméras de vidéo-surveillance, les deux assaillants ont attendu pendant vingt minutes avant qu'il ne sorte de chez lui.

Le directeur de la police de la capitale malaisienne a déclaré qu'une enquête approfondie avait été lancée: "Nous enquêtons sous tous les angles".

Le quotidien rappelle également qu'en 2015, le service de sécurité intérieure israélien (Shabak) avait révélé que le Hamas entraînait des étudiants palestiniens en Malaisie.

A la question de savoir si le Mossad pouvait être tenu pour responsable de ce meurtre, il a répondu: "Je ne peux pas faire de commentaire à ce sujet".

Recommande: