Les femmes ne sont pas bien soignées — Hypertension

25 Avril, 2018, 08:21 | Auteur: Thibaud Popelin
  • 19% des Français penseraient à contrôler régulièrement leur tension artérielle

Près d'un adulte sur trois souffre d'hypertension, dont la moitié qui l'ignore, a indiqué mardi Santé publique France, qui déplore l'absence de progrès contre cette maladie. Les femmes sont aussi de plus en plus sédentaires: "7 femmes sur 10 restent assises au moins cinq heures par jour".

Pour évaluer l'incidence de l'hypertension artérielle (HTA) en France, les auteurs du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) ont exploité les données de l'étude Esteban. Des questionnaires, une enquête alimentaire et un examen de santé (deux mesures au minimum de la pression artérielle) ont permis de récolter les informations.

L'enquête a été menée entre 2014 et 2016 auprès de 2.169 Français âgés entre 18 et 74 ans.

La CGT coupe l'électricité à la gare Saint Jean
Par ailleurs, la CGT Énergies 33 nous invite jeudi à partir de 18 heures à un rassemblement place de la Comédie à Bordeaux.

Résultats, " la prévalence de l'HTA était de 30,6% ". Il faut savoir que la fréquence de l'hypertension augmente avec l'âge. Autres points, " parmi les hypertendus, 47,3% bénéficiaient d'un médicament à action antihypertensive ". Cette proportion était plus importante chez les femmes (62,9%) que chez les hommes (50,1%). Sur la totalité des patients traités, " seulement 55% avait une pression artérielle contrôlée: 44,9% chez les hommes et 66,5% chez les femmes ". Chez les femmes, la prise en charge thérapeutique s'est même dégradée depuis une dizaine d'années. Et " seule 1 personne concernée sur 2 avait connaissance de son hypertension ". Chez les 65-74 ans, elle est passée de 72,3% à 53,2% entre 2006 et 2015. Favorisée par la sédentarité, l'obésité, le diabète et le tabagisme, elle constitue un facteur de risque majeur de pathologies cardio-neuro-vasculaires: insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, anévrisme artériel, dissection aortique, arythmie, démence.

L'étude souligne aussi que plus du tiers (37%) des Français interrogés considère qu'un suivi régulier de leur tension artérielle permettrait de se responsabiliser davantage en ce qui concerne leur santé.

Recommande: