Les Européens à la manœuvre pour tenter de sauver l'accord avec l'Iran

12 Mai, 2018, 03:52 | Auteur: Basile Toussaint
  • Sortie de l'accord sur le nucléaire iranien: Netanyahou applaudit Macron

"Nous n'avons aucune information sur un programme clandestin nucléaire en Iran".

Le président français Emmanuel Macron a déclaré mercredi dans une interview diffusée sur la télévision allemande que la décision de Donald Trump de sortir de l'accord sur le nucléaire iranien était "une erreur ". Et enfin la crispation de la relation transatlantique USA/ Union européenne, par le biais des menaces américaines sur les entreprises européennes qui continueraient d'exercer en Iran. Je leur conseille très vivement " de ne pas le faire, a déclaré M. Trump à la presse à la Maison-Blanche avant une réunion du cabinet".

La réponse à cette question est forcément plurielle. "Le texte conclu en 2015 vise à faciliter les échanges commerciaux avec l'Iran et à relancer son économie, en levant de lourdes sanctions internationales en échange d'un engagement de Téhéran à limiter ses activités nucléaires et à ne jamais chercher à obtenir la bombe atomique".

Découvrez le nouveau maillot domicile — PSG
Posté le 11 Mai 2018 à 15h07, par ThomasRenardUne tenue résolument moderne pour le club de la capitale. Ce vendredi, le PSG a dévoilé son maillot domicile pour la saison 2018-2019.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, le 28 avril 2018 à Moscou.

Si les grands pays européens semblent de fait unanimes à vouloir s'émanciper de l'allié américain, jugé incontrôlable, rien ne garantit cependant que l'offensive lancée par Paris sera couronnée de succès, au vu des divergences d'intérêts entre les Etats membres. L'accord est probablement impossible à sauver (.).

De fait, depuis la révolution iranienne de 1979, l'anti-américanisme virulent est l'un des leitmotivs répétés de la République islamique: régulièrement, les déclarations et manifestations dans lesquelles l'Amérique " impérialiste " est conspuée font partie des figures imposées de la mobilisation politique en Iran et servent de ciment à l'unité d'une Nation qui se sent menacée par les États-Unis. Donald Trump adopte la position la plus radicale dans le dossier sensible du nucléaire iranien. L'Iran se montre pour sa part très hostile à toute discussion en ce sens. Notre pays est également signataire de l'Accord de Vienne. Elles vont commencer par dire que ça ne va pas, qu'on viole l'accord nucléaire, mais ce sont des réalistes", esquisse un diplomate européen, qui s'attend à un " dialogue constructif " au moins avec Pékin". Sans succès, jusqu'à présent.Face au risque d'immobilisme, le président français Emmanuel Macron a critiqué jeudi les atermoiements allemands sur les réformes en Europe. Hier, le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a prévenu que l'Arabie développera son propre arsenal nucléaire si l'Iran s'y emploie de son côté. Reportage à Téhéran de notre correspondante, Mariam Pirzadeh.

Recommande: