Décès de Naomi Musenga : menacés, des agents du Samu portent plainte

13 Mai, 2018, 16:45 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Justice

La révélation des circonstances ayant précédé la mort de Naomi Musenga, 22 ans, le 29 décembre 2017, à savoir un refus inadapté et irrespectueux d'une opératrice du SAMU de Strasbourg de prendre en charge le cas de la jeune femme, continue à avoir des répercussions, notamment auprès des personnels.

De plus, "un agent, qui s'est fait agressé verbalement, a déposé plainte", a confirmé une source syndicale. Et, selon "Les Dernières Nouvelles d'Alsace", six plaintes au total ont été déposées. Après plusieurs jours et des appels au calme de la famille de Naomi, "le nombre d'appels agressifs est en régression", a fait savoir l'hôpital ce samedi.

Depuis que l'enregistrement de l'appel de Naomi Musenga au SAMU, dans lequel une opératrice se moque d'elle, la plate-forme téléphonique a reçu des appels menaçants. Néanmoins des mesures de sécurité particulières sont maintenues. Un rassemblement à Paris, place de l'Opéra, est aussi prévu à la même heure.

Le Leinster crucifie le Racing
Quel scénario cruel! Le Racing 92 s'incline en finale de la coupe d'Europe de trois points (15-12) face à l'armada du Leinster . Un petit rien, comme sur ce dernier drop de Rémi Tales dans le temps additionnel, passé à côté des poteaux.

"On appelle vraiment à la non-violence", a déclaré sur BFMTV Gloire Musenga, un des frères de Naomi.

Enfin, l'avocat a assuré que le ton employé par l'opératrice était en quelque sorte habituel: " Quand vous la connaissez, c'est une dame qui parle comme ça, elle s'exprime comme ça". "Si elles ne l'ont pas aidée, c'est dû à des problèmes qui ont eu lieu dans leur structure", a également dit Martial Musenga, un autre frère.

Après la conférence de presse de cette semaine, la famille de Naomi Musenga a donc déposé plainte "contre X et contre les hôpitaux universitaires de Strasbourg" pour "non-assistance à personne en danger" et "mise en danger de la vie d'autrui".

Recommande: