Combat contre les maltraitances animales: les œufs Matines une nouvelle fois épinglés

14 Mai, 2018, 21:50 | Auteur: Basile Toussaint
  • Image tirée d'un film tourné par l'association L214 dans un élevage de poules pondeuses situé dans la Somme

Suite aux enquêtes dans des exploitations du Morbihan (septembre 2014), de l'Ain (mai 2016) et de Vendée (avril 2017), L214 révèle en décembre 2017 les conditions de vie des poules pondeuses dans un élevage industriel des Côtes-d'Armor, en Bretagne. L'association a d'ores et déjà annoncé la diffusion de deux vidéos similaires au cours de la semaine. Les images, diffusées ce lundi 14 mai sur le site de l'organisation, proviennent d'un élevage de la Somme qui fournit le géant Matines, premier producteur d'œufs en France, et dans lequel 460000 volatiles " vivent " dans des conditions déplorables.

Dans un entrepôt de l'exploitation, où vivent 460.000 poules pondeuses, on peut voir les volailles entassées dans des cages, dans "un espace équivalent à une feuille A4" simplifie L214. S'ajoutent à tout cela un bruit insupportable et une saleté ambiante (certains volitives piétinent leurs excréments).

En France, 69 % des poules sont élevées en cage, soit 33,6 millions.

Car cet élevage respecterait bien la législation en vigueur. Une ligne dans son programme que l'association entend bien lui rappeler. Des cadavres jonchent aussi le sol par endroit.

Marseille : 700 étudiants privés d'examen après un blocage
Des étudiants de l'Université Lyon II protestent contre les conditions dans lesquelles ils doivent passer leurs examens . Plusieurs pistes sont à l'étude: épreuves à distance, écrits transformés en oraux ou report sur la deuxième session.

La date de publication de cette campagne n'a pas été choisie au hasard par l'organisation bien connue pour ses vidéos choc.

L'association de défense animale encourage ainsi chacun à interpeller les élus, rappelant que 90 % des Français sont favorables à l'interdiction des cages, selon un sondage Yougov de 2018. Et d'assurer que son employeur compte mettre un terme à l'élevage en cages.

Le candidat Emmanuel Macron s'était engagé à interdire l'élevage de poules en batterie d'ici 2022.

Recommande: