Cornet blanchie par l'ITF après ses trois no show

15 Mai, 2018, 21:22 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Tennis Alizé Cornet blanchie après ses trois

Alizé Cornet risquait jusqu'à deux ans de suspension après ses trois "non présentation" aux contrôles antidopage.

Le tribunal indépendant de la Fédération internationale de tennis (ITF) a rendu son verdict ce mardi dans la procédure qui visait Alizé Cornet pour une infraction au code antidopage. "J'ai reçu un troisième "no show" de la part du système de surveillance de l'Agence mondiale antidopage, ce qui signifie qu'entre la vingtaine de contrôles antidopage que j'ai effectués sur la saison 2017 - tous négatifs bien évidemment - j'ai manqué trois contrôles inopinés à la maison pour des raisons valables que l'ITF n'a pour l'instant pas voulu entendre", écrivait-elle alors. La Fédération internationale peut faire appel pendant 21 jours.

Le Belge Dimitri Claeys s'adjuge les quatre jours de Dunkerke
Son bonheur de porter pour la première fois de sa carrière pro un maillot de leader, à 30 ans, serait fugace. Olivier le Gac a remporté ce dimanche la dernière étape des 4 Jours de Dunkerque.

Passé ce délai, l'Agence mondiale antidopage (AMA) et l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) ont chacune 21 jours pour former appel. Attendue à Strasbourg la semaine prochaine, la joueuse de 28 ans avait préféré zapper Rome. Le troisième "no show" a été considéré comme pouvant être discuté. Cornet, à qui il était reproché trois manquements à ses obligations de localisation pour permettre des contrôles inopinés, avait plaidera sa cause devant un tribunal indépendant au sein de l'ITF. Or, selon la réglementation, "il est exigé de faire tous les efforts raisonnables pour entrer en contact avec le joueur ou la joueuse", ajoute Me Gramblat.

Recommande: