OM : La mise au point d'Evra avant la finale de Ligue Europa

15 Mai, 2018, 18:59 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Patrice Evra sur le banc à Guimaraes quelques minutes après son coup de sang

Six mois après son départ de l'OM, le latéral gauche Patrice Evra est revenu sur son coup de pied qui a provoqué son licenciement. Alors, pour revenir sur son passage d'un an à l'OM, conclu par une triste échauffourée avec un supporter Marseillais à Guimaraes, au mois de novembre, le défenseur de 37 ans ne passe pas par la presse - qu'il accuse d'ailleurs d'avoir voulu ternir son image auprès du public -, mais par son compte Facebook. Malgré ce petit kick à ce supporter marseillais, que je ne qualifie pas de supporter marseillais car ce qu'il a dit était inadmissible. "J'ai mal réagi mais je ne m'excuserai pas", affirme l'ancien capitaine olympien qui préfère ne retenir "que des bons souvenirs". "Je suis là pour vous remercier, pour remercier tout le peuple marseillais, le coach Rudi Garcia, tous mes coéquipiers, les gens qui travaillent autour de ce club", débute Evra.

Les habitués du Vélodrome ont pourtant massivement réagi au coup de sang du Tricolore, en réclamant quasi-unanimement son départ. "Cette année, on est en finale". "A tous les joueurs je conseille de goûter à cette expérience de l'OM avec ses supporters qui sont passionnés". Arrivé en grandes pompes en même temps que Dimitri Payet au mois de janvier 2017, le latéral gauche avait pour lui un immense palmarès et un charisme indéniable pour ce jeune vestiaire. Pour les supporters, je comprends qu'ensuite il y ait eu des banderoles. Je me souviens, quand j'ai signé pour ce club, ils m'ont dit: 'Pat, l'objectif est de finir dans les cinq premiers pour être qualifiés pour la Ligue Europa'. Objectif atteint. L'année suivante, les gars, vous êtes en finale. Je ne dirais jamais rien de négatif sur le club. En conclusion, il précise qu'il "ne craint dégun comme diraient les Marseillais". Ce ne sont pas des fous, ils sont passionnés.

Nantes : Youri Djorkaeff nouveau directeur sportif ?
Ses relations avec Waldemar Kita ne sont pas au beau fixe et de nouveaux projets plus ambitieux semblent l'appeler ailleurs. A 46 ans, Gourvennec correspond au profil recherché par Waldemar Kita le président nantais.

"Moi, quand je suis arrivé dans ce club, j'ai dit que j'allais tout donner pour remplir cet objectif". Ça a été très dur le jour où j'ai dit au revoir à tous mes coéquipiers. L'objectif a été atteint. "Donc voilà, que vous gagniez cette finale ou que vous la perdiez, j'espère que tous les supporters seront derrière cette équipe, parce que n'oubliez pas d'où Marseille vient". Je dis " on " car j'ai quand même joué quelques matches de poule. Néanmoins, Evra avoue qu'il a eu le coeur meurtri de quitter un club "dont il ne dira jamais de mal", et qu'il avait l'impression de laisser "une famille" derrière lui.

Autre ce semblant de méa-culpa, Evra a également mentionné le parcours de l'OM sur la scène européenne.

Recommande: