Dix enfants maltraités: une nouvelle "maison de l'horreur" en Californie

16 Mai, 2018, 18:03 | Auteur: Armand Coulomb
  • La maison de Fairfield où vivaient les enfants. 

Pour la procureure Sharon Henry, cette affaire est "horrible" et les enfants "méritent que justice leur soit faite".

Dix enfants ont été découverts vivant "dans des conditions de misère et d'insécurité" en Californie (États-Unis), fin mars.

L'enquête a révélé qu'il y avait un long historique d'abus physique et psychologique envers les enfants.

C'est la mère, Ina Rogers, qui prend contact avec les autorités à la fin du mois de mars pour signaler la disparition de son fils de 12 ans, qui n'était pas rentré à la maison. Ils découvrent rapidement une habitation vétuste, sans aucune hygiène. Dix enfants âgés de 4 mois à 12 ans vivaient au milieu de détritus et d'excréments. Dans sa description, le lieutenant de police, Greg Hurlbut parle d'un "environnement dangereux et sale, où se trouvaient des poubelles empilées, de la nourriture périmée au sol, des excréments humains et d'animaux, des débris partout". La mère de famille justifie le désordre de sa maison par le fait qu'en cherchant son fils disparu, elle a tout retourné chez elle.

Le petit garçon disparu est finalement retrouvé endormi sous un buisson, indique Paris Match.

La critique: The House That Jack Built de Lars von Trier
Le film, avec Matt Dillon en serial killer, est présenté hors compétition à 20H30 GMT. L'histoire est vécue du point de vue de Jack. Prévenons tout de suite les âmes sensibles.

Huit enfants racontent avoir été brûlés, frappés et avoir même reçu des coups de balles de carabine à air comprimé.

Le père, Jonathan Allen, 29 ans, a été incarcéré le 11 mai, après plusieurs semaines d'investigation. Arrêtée en mars, Ina Rogers, la mère des enfants, a été libérée sous caution. Mon mari a beaucoup de tatouages, il fait un peu peur donc c'est facile de penser que c'est un monstre, mais il n'en est pas un.

Lors de son interrogatoire, Ina Rogers explique en outre que les enfants sont tous scolarisés à la maison et qu'elle travaille comme technicienne médicale. Il ressemble à un individu effrayant, et c'est pourquoi les gens sont si prompts à le juger. Elle affirme aux journalistes que tout n'est qu'un "malentendu". "Je suis une mère incroyable", s'est-elle défendue.

Celle-ci nie les faits et les accusations à l'encontre de son mari. Sa caution a été fixée à plus de 5 millions de dollars. "Mes enfants se font des bleus et des écorchures parce que ce sont des enfants", a-t-elle affirmé, assurant que toutes les accusations de torture "s'effondreraient" dès qu'ils auraient été examinés par un médecin, dans la mesure où celui-ci ne trouverait "ni os cassé, ni cicatrice importante". Les enfants ont, de leur côté, été confiés aux services sociaux.

Recommande: