Le leader gagne la 11e étape devant son dauphin — Giro

16 Mai, 2018, 22:37 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Une deuxième victoire pour Sam Bennett au Giro, Michael Woods se maintient

Finalement, c'est l'homme fort du Giro jusqu'à présent, Simon Yates, qui a encore tiré profit d'un parcours valonné et d'une arrivée en côte. Et accumule régulièrement des secondes d'avance. "Septième à Osimo, le Français reste sur le podium provistoire (le Top 8 n'a pas bougé) mais il bascule à plus d'une minute de Yates (1'04") et a concédé sur la chaîne L'Equipe que pour lui, "ce n'était pas une grande journée". Il s'est isolé en tête à 1,3 kilomètre de l'arrivée alors que le petit peloton de favoris où il se trouvait venait de reprendre Tim Wellens, lui même sorti dans le sillage de Zdenek Stybar trois kilomètres plus tôt dans un petit mur pavé. Le coureur de 25 ans dans le final en montée, avant le dernier kilomètre, pour s'adjuger son deuxième succès depuis le départ après sa victoire dimanche au Gran Sasso d'Italia. Derrière, Pinot a souffert tout en cherchant à "limiter la casse" et en arrivant dans un petit groupe mené par Alexandre Geniez, quatrième à Osimo.

Chaves a amorcé l'étape en deuxième place, mais s'est rapidement retrouvé derrière dans cette étape longue de 244 km entre Penne et Gualdo Tadino, la plus longue de la compétition. D'où la présence dans l'échappée de gros rouleurs comme Alessandro de Marchi et Luis Leon Sanchez. Yates a contré à un peu moins de 2 km de l'arrivée, et personne n'a pu le suivre.

"Si je sens qu'on avance pas, j'en tirerai les leçons" — Nicolas Hulot
Il a obtenu un arbitrage favorable sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, mais a été critiqué concernant l'évacuation de la Zad. En octobre dernier, le ministre de la Transition écologique s'était donné "un an" pour juger de son utilité au gouvernement.

Chris Froome (Sky), quadruple vainqueur du Tour de France, a de nouveau perdu du terrain dans le final très raide.

Au classement général, Yates confirme sa place de leader.

Recommande: