"Massacre israélien " dans la bande de Gaza

16 Mai, 2018, 01:32 | Auteur: Armand Coulomb
  • Ambassade à Jérusalem: 38 Palestiniens tués lors de la journée historique du 14 mai pour Israël

Cette année, les Palestiniens ont commémoré les 70 ans dans un calme relatif, après la journée sanglante de la veille.

CP:AFPCinquante-huit martyrs sont tombés hier, lundi 14 mai, à Gaza.

Tandis qu'officiels israéliens et américains baignaient dans l'exaltation du transfert " historique " de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, 59 Palestiniens, dont plusieurs mineurs, ont été tués lundi par les forces israéliennes selon les autorités gazaouies. Parmi les blessés se trouvent 304 enfants, 77 femmes, 10 journalistes et 3 médecins, selon les informations de l'organisation de droits humains palestinienne Al Mezan relayées par le CNCD.

Les ONG Amnesty International et Human Rights Watch ont fustigé un recours "injustifié" aux tirs à balles réelles.

"Il y a une vérité dans les relations internationales (.) c'est qu'on ne doit jamais acculer un peuple à la désespérance". "Les victimes étaient en train de participer à des manifestations pacifiques contre l'inauguration de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem, qui constitue une provocation", a estimé le gouvernement sud-africain, qui déplore "l'agression violente des forces armées israéliennes".

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bensouda a affirmé pour sa part qu'elle suivait de près les violences à Gaza et a promis de "prendre toute mesure appropriée". Lorsque des personnes sont à plusieurs centaines de mètres d'une frontière, ce n'est pas une menace imminente.

Europa League : incertains pour la finale, Payet et Sarr vont mieux
Rudi Garcia a également eu un mot pour les supporters de l'OM qui ne pourront pas tous être présents à Lyon mercredi soir. On a encore quelques jours avant de faire le point.

Reçu à Bruxelles par les ministres européens des Affaires étrangères, en décembre, le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou avait fanfaronné: " Je pense que tous les Etats européens, ou la plupart, déménageront leurs ambassades à Jérusalem, reconnaîtront Jérusalem comme la capitale d'Israël ". "Je condamne ce drame humanitaire, ce génocide, d'où qu'il vienne, d'Israël ou d'Amérique ". Le premier ministre turc Binali Yildirim a même parlé de "crimes contre l'humanité".

L'armée Israélienne a de son côté accusé les organisations comme le Hamas d'organiser de telles manifestations pour mener des attaques contre Israël.

L'inauguration de l'ambassade, provisoirement installée dans les locaux de ce qui était le consulat américain en attendant la construction d'une nouvelle représentation, a lieu dans une période éminemment sensible. Même l'Egypte a également sévèrement critiqué Israël, mettant en garde contre des "répercussions négatives " après que les Forces de défense israélienne (FDI) aient ouvert le feu sur les Palestiniens qui protestaient contre le mur de la frontière de Gaza. Il faut enrayer la spirale guerrière. Le beau-fils du président américain Donald Trump, Jared Kushner a rencontré et discuté avec toutes les personnes présentes. Se murer dans le silence pour ne pas s'opposer aux violences? "Le Hamas provoque intentionnellement et avec cynisme ces réponses". Et de rajouter que "cela fait des semaines que le gouvernement israélien essaie de gérer cela sans violence ".

Le bain de sang de lundi a suscité la réprobation générale.

Après avoir enterré leurs proches, les Gazaouis devraient conclure ce mardi 15 mai la "marche du grand retour " entamée le 30 mars, en direction de la barrière de sécurité israélienne.

Recommande: