Un député évoque sa "conception libertaire des rapports sexuels" — Marlène Schiappa

16 Mai, 2018, 15:30 | Auteur: Armand Coulomb

Une crainte partagée par le député Les Républicains Fabien di Filippo qui n'a pas hésité à s'en prendre directement à la ministre en charge de l'Égalité entre les hommes et les femmes.

L'ambiance était particulièrement tendue à l'Assemblée nationale, lors de l'examen du projet de loi contre les violences sexuelles et sexistes, porté par Marlène Schiappa. L'article 2 du texte a concentré les débats, décrié depuis quelques jours par l'opposition et les associations qui y voient la promesse d'une correctionnalisation du viol.

Marlène Schiappa voit rouge.

Evaluation de l'Alternateur Bosch
L'alternateur est le composant de la voiture qui tient le rôle de générateur de courant électrique. L'alternateur Bosch est l'une des pièces les plus populaires actuellement présentes sur le marché.

"Il est irresponsable que vous puissiez manquer à votre parole, et faire passer votre conception libertaire des rapports sexuels, y compris entre majeurs et mineurs, avant la protection de nos enfants", a accusé l'élu. Une saillie à laquelle la secrétaire d'État a vivement réagi, en exigeant qu'on lui rende la parole au micro. Elle a également dénoncé la "misogynie crasse" du député et son "ignorance profonde de ce qu'est la liberté des femmes".

Propos inqualifiables et hallucinants de M. Di Filippo à mon encontre qui fait référence à ma " vie sexuelle " pour justifier son argumentaire!Je demande une suspension de séance.Merci @DimitriHoub17 et @RixainMP pour leur rappel au règlement.

Le députe de La France insoumise Alexis Corbière a ensuite tenté de calmer les débats. "Réactionnaire, conservateur, une sexualité triste sans aucune doute, pas nécessairement misogyne".

Recommande: