CATASTROPHE pour Marseille: Dimitri Payet, blessé quitte la pelouse en larmes (vidéo)

17 Mai, 2018, 09:56 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • OM: Payet alerte Marseille sur l’arme fatale de l’Atlético

Nous avons laissé passer notre chance en première période car nous avons eu la meilleure occasion d'abord.

Un risque peut-être mal calculé par Garcia puisque cette sortie a fait mal à son équipe. "Là il s'agit de la chance". Pour moi, le score est trop sévère par rapport à la physionomie du match, mais la meilleure équipe a gagné, celle qui a le plus d'expérience. Quoi qu'il en soit, tout sera probablement balayé dimanche matin si l'OM se qualifie pour la prochaine Ligue des Champions après l'ultime journée de Ligue 1. (...) On espérait qu'il soit apte, on a d'ailleurs effectué un test avant le match. Sur des matchs comme ça, il faudrait pouvoir compter sur tout le monde à 100% de leurs capacités, donc le fait de perdre Dimitri a été préjudiciable évidemment. Même diminué, il a pu faire une passe décisive sur Valère Germain. Comme on était mené, il était logique de faire rentrer un joueur offensif comme Max Lopez. Et sur le coup, on perd aussi un formidable tireur de coup de pieds arrêtés. L'Atlético est l'un des grands d'Espagne, est deuxième de Liga et en deuxième période ils ont haussé leur niveau.

Comment analysez-vous le premier but encaissé par votre équipe? Avec ce groupe mais à 100%, nous aurions pu rivaliser plus longtemps avec ce monstre qu'est l'Atletico. "Les torts sont partagés, je pense, c'est du 50-50".

OM - OL : Pape Diouf se prononce sur le clash Eyraud-Aulas
Ils ont échoué cette année en huitièmes de finale de la Ligue des champions, nous on avance. Jacques-Henri Eyraud a réagi à la défaite concédée par l'OM face à l'Atlético Madrid (0-3).

Il était difficile de faire rentrer Kostas Mitroglou plus tôt car lui aussi était en délicatesse musculaire. Ce soir, nos jeunes joueurs ont certainement appris.

La défaite n'enlève rien à l'aventure extraordinaire de l'OM. On a réussi à mettre le peuple marseillais et une partie de la France derrière nous.

Recommande: