" "Total doit réduire " au maximum " l'huile de palme (Hulot)

17 Mai, 2018, 20:07 | Auteur: Basile Toussaint
  • Bio-raffinerie de La Mède Total s'engage à limiter l'huile de palme

Total a reçu, ce 16 mai, l'arrêté délivré par le préfet des Bouches-du-Rhône et de la région PACA, qui l'autorise à exploiter sa bio-raffinerie.

En 2015, cela paraissait une bonne idée pour Total de reconvertir la raffinerie de La Mède dans les Bouches-du-Rhône, en bioraffinerie.

La bio-raffinerie traitera également 30 à 40% de graisses animales, d'huiles alimentaires usagées et d'huiles résiduelles (huiles issues de déchets et de l'industrie papetière).

Payet, Germain, Mandanda, Zambo… Les regrets de Garcia — OM
Nous avons commis une erreur sur notre relance et la construction de départ de l'action qui nous a coûté l'ouverture du score. L'histoire de notre finale, c'est aussi celle de trois ou quatre joueurs qui n'étaient pas sûrs de pouvoir débuter.

Mais l'activité phare de La Mède, au prix d'un investissement de 275 millions d'euros, est l'installation d'une unité de raffinage d'huiles et de graisses animales, capable de traiter 650 000 tonnes par an, en vue de produire 500 000 tonnes de diesel de type HVO (hydrotraitement des huiles végétales), un biocarburant censé réduire l'émission des gaz à effet de serre. Total s'engage à limiter l'approvisionnement en huile de palme brute à un volume inférieur à 50% des volumes de matières premières qui seront traitées sur le site. Total avait annoncé il y a un an la signature d'un partenariat avec Suez portant sur 20.000 tonnes par an, et le marché français dans son ensemble ne pèse pas plus de 45.000 tonnes.

"En ce qui concerne les critères de durabilité de l'huile de palme brute, Total s'est engagé à promouvoir un label de certification durable de hautes qualités auprès de l'Union Européenne". Cette bio-raffinerie devrait produire environ 500.000 tonnes de biodiesel par an. Pour Arnaud Rousseau, président de la Fop: " Cette décision est incompréhensible. Dans un entretien à BFMTV/RMC mercredi 16 juin 2018, le ministre d'Etat Nicolas Hulot a expliqué: " Je leur demande, j'ai eu (le PDG de Total, Patrick) Pouyanné, de réduire au maximum l'utilisation d'huile de palme (...) et d'essayer d'année en année de réduire la part d'huile de palme et d'augmenter la part d'huiles usagées (...). "Le coordinateur des campagnes des " Amis de la Terre", Sylvain Angerand souligne que " Total évoque maintenant un plafonnement à 300.000 tonnes d'huile de palme brut, ce qui est colossal. "Aucune certification ne peut garantir que ce projet n'entraînera pas de déforestation comme l'a reconnu la Cour des Comptes Européenne ". L'ONG ainsi que la CGT demandent donc au gouvernement de " forcer Total à revenir à la table des discussions", afin de présenter un plan qui prendrait en compte la potentielle interdiction de l'utilisation d'huile de palme en Europe: " C'est aujourd'hui la pérennité même du site de la Mède qui est en jeu (...) La Mède pourrait être demain un laboratoire pour penser la reconversion industrielle plutôt que de s'entêter dans un projet à contre-sens de l'Histoire", conclut l'ONG.

Recommande: