Une première depuis près de 4 ans — Pétrole

17 Mai, 2018, 15:58 | Auteur: Basile Toussaint
  • Pétrole: les tensions autour de l’Iran vont-elles faire monter... ou baisser les prix

Le cours du baril a dépassé ce seuil vers 9h50 GMT et est monté jusqu'à 80,18 dollars, en hausse de 90 cents par rapport à la clôture de mercredi, avant de retomber un peu en dessous des 80 dollars.

NEW YORK, 14 mai (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi sur le marché new-yorkais Nymex à la suite d'un rapport de l'Opep annonçant que le marché est quasiment désengorgé, dans une séance marquée par le creusement de l'écart entre le WTI américain et le Brent.

Selon le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le cartel a une nouvelle fois pompé moins de brut que ne le lui permet l'accord de limitation de la production conclu fin 2016 avec dix autres producteurs.

Affectée par de graves troubles politiques, la production vénézuélienne a reculé, tandis qu'elle a augmenté en Arabie saoudite, en Algérie, et en Iran. "Mais finalement ce n'est pas tellement le cas", a-t-il par ailleurs ajouté.

Les autres dérapages qui pourraient coûter cher à Tex — Eviction des Z'amours
Après son licenciement, il réclame 1,2 million d'euros à Sony Pictures, la société de production du jeu télévisé . L'animateur demande par ailleurs la requalification de ses 144 CDD cumulés en dix-sept ans en CDI.

Côté demande, l'Opep a revu à la hausse de 25.000 barils par jour son estimation de la croissance pour cette année: la demande devrait atteindre 98,85 mbj, soit une hausse annuelle de 1,65 mbj.

Ces dernières mettront en péril une partie des exportations du troisième producteur de l'Opep, qui avait fait son retour sur le marché international en 2015.

Les investisseurs estiment que le marché est sur la voie du rééquilibrage. En cause, les incertitudes qui planent sur la production iranienne et vénézuélienne.

Recommande: