Mounir Mahjoubi : un ministre homosexuel pour lutter contre l'homophobie ?

18 Mai, 2018, 18:12 | Auteur: Armand Coulomb
  • Mounir Mahjoubi fait son coming-out pour la journée mondiale de lutte contre l'homophobie

Un ministre français, le secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi, s'est exprimé dans un tweet sur son homosexualité espérant pouvoir "aider à lutter contre l'homophobie" dont il a lui-même souffert, a-t-il déclaré aujourd'hui au site Franceinfo.

" [L'homophobie] hante les esprits des homosexuels, et nous oblige parfois, souvent, à nous adapter et mentir pour éviter la haine, pour vivre ", a écrit Mounir Mahjoubi.

Mounir Mahjoubi: Ce qui était important, c'était de parler du sujet: hier, c'était la journée de lutte contre l'homophobie. "Je n'en ai jamais fait un sujet, mais si cela peut aider à lutter contre l'homophobie, je le fais. Mais je ne pensais pas que cela intéresserait autant!", reconnaît-il.

Scandale de pédophilie : tous les évêques chiliens présentent leur démission
C'est la première fois que toute la conférence des évêques d'un pays présente une démission collective en lien avec ce scandale. Selon ces trois hommes, il leur a promis des mesures " adéquates et durables ".

Publié à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, le 22ème rapport annuel de l'association française SOS Homophobie souligne l'augmentation des actes LGBTphobes signalés, en hausse de 4,8%. "Et nous le condamnons comme tel" - qu'il considère être "une prise de position politique très forte sur la lutte contre l'homophobie".

Évoquant ses relations sur ce sujet avec les autres membres de l'exécutif, il raconte qu'il a rapidement présenté son compagnon, avec qui il est pacsé, en tant que son "mari". "Je pense que chacun doit faire cette démarche lorsqu'il est prêt à la faire", a-t-il expliqué à France Info. Chacun a son histoire, sa culture, sa famille.

Vous côtoyez au gouvernement des personnalités qui avaient pris position contre le mariage pour tous, comme Jacqueline Gourault, Baptiste Lemoyne et Gérald Darmanin. Plus sobrement, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation national, a estimé dans un tweet que l'homophobie était "un fléau", "le fruit de la bêtise, de l'intolérance et de la lâcheté". C'était important, car nous faisons partie d'un nouveau mouvement, et il fallait définir de nouvelles manière d'être ensemble.

Recommande: