Platini révèle "une petite magouille" — EdF

18 Mai, 2018, 13:00 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • VIDEO. Michel Platini admet

A l'époque co-président du comité d'organisation du Mondial, l'ancien joueur de la Juventus Turin avait ainsi participé au placement automatique de la France et du Brésil dans les groupes C et A. Selon les règlements de la FIFA, les têtes de série doivent pourtant être réparties dans les poules de manière aléatoire. "Si on finissait premier du groupe et que le Brésil finissait premier, on ne pouvait pas se rencontrer avant la finale". On est à la maison, il vaut mieux profiter des choses.

On ne va pas s'emmerder pendant six ans à organiser la Coupe du monde si on ne peut pas faire quelques petites magouilles.

En 1997, le Brésil et la France faisaient partie des huit têtes de série lors du tirage au sort; le Brésil en tant que tenant du titre, la France au titre de pays organisateur. "Et vous pensez que les autres ne le faisaient pas aux autres coupes du Monde", a-t-il poursuivi en souriant. Au micro de France Bleu, ce vendredi, Michel Platini a néanmoins indiqué que le Comité français d'organisation avait pour objectif que la France et le Brésil s'évitent jusqu'à la finale de la compétition.

Le volcan Kilauea continue de gronder — Hawaii
Quels sont les risques après l'éruption du volcan Kilauea à Hawaï? Il continue de gronder. Le volcan Kilauea est entré en éruption jeudi sur l'île principale d'Hawaï.

Dans les faits, deux pays têtes de série avaient été placés d'office dans leurs groupes, le Brésil dans le groupe A et la France dans le groupe C. Seules les six autres têtes de série avaient été placées par tirage au sort.

Invité de l'émission "Stade Bleu" sur France Bleu, Michel Platini a reconnu qu'il y avait eu "une petite magouille" en 1998 pour éviter que la France et le Brésil ne se croisent avant la finale. Ce choix a en tout cas effectivement rendu toute confrontation entre les deux pays impossible, jusqu'à la finale du 12 juillet.

Recommande: