Guatemala: 73 morts, 192 disparus après l'éruption du Volcan de Feu

07 Juin, 2018, 22:53 | Auteur: Armand Coulomb
  • Au moins sept morts lors de l’éruption du volcan Fuego au Guatemala

Deux jours après la violente éruption du Volcan de Feu, 192 personnes sont toujours portées disparues au Guatemala, selon un premier décompte mardi soir de la protection civile.

Au total, plus de 1,7 million de personnes sont touchées à divers degrés par la catastrophe, a précisé le porte-parole de la CONRED, David de Leon.

Il a ajouté que quelque 650 personnes avaient été relogées provisoirement.

Le Volcan de Fuego est haut de 3 763 mètres et les colonnes de cendres provoquées par le volcan montaient au delà de 2 200 mètres au dessus du cratère d'après les estimations de l'Institut de volcanologie.

Les rercherches ont été interrompues lundi après-midi à El Rodeo en raison de fortes pluies et devraient reprendre mardi matin, a annoncé un porte-parole de la Conred.

Les secouristes sont partis dès l'aube de ce lundi 4 juin, à la recherche de survivants.

Sur la route qui conduit vers les villages près du volcan, des centaines d'habitants qui ont fui la lave, les nuages de cendres et les coulées de boue en toute hâte ont témoigné de la violence de l'éruption, certains cherchant des proches qui n'ont pas eu le temps de fuir ou qui sont restés dans leur demeure quand les coulées de boue et de cendres ont envahi les rues.

Collazo nommé nouveau manager de Toulon à la place de Galthié — Rugby
A 33 ans, Sébastien Tillous-Borde met un terme à sa carrière de rugbyman pour devenir entraîneur. Cette arrivée extérieure va être synonyme d'éviction pour Fabien Galthié .

Dimanche, des images diffusées à la télévision et sur les réseaux sociaux ont montré une immense nuée de cendres descendant du volcan avant d'engloutir une route tandis que des habitants et des membres des équipes de secours fuient en courant.

Secouristes, policiers et militaires ont également été contraints de quitter la zone.

Au total l'éruption a duré plus de 16 heures, mais 'une réactivation est possible', a prévenu l'Institut national de vulcanologie, recommandant de maintenir de strictes mesures de précaution dans cette région.

L'état de catastrophe naturelle a été décrété dans les départements d'Escuintla (sud), Chimaltenango (ouest) et Sacatepequez (sud-ouest), les plus affectés par l'éruption.

Le Volcan de Fuego, qui se trouve aux confins des trois départements cités par le président, avait déjà fait éruption en janvier 2018. Ce petit pays d'Amérique centrale est situé sur la "Ceinture de feu du Pacifique", une zone qui concentre environ 85% de l'activité sismique terrestre. En septembre 2012, sa précédente éruption avait entraîné l'évacuation de quelque 10'000 personnes résidant dans des villages situés sur le flanc sud du volcan.

Le volcan a expulsé dimanche une coulée de 8 kilomètres de lave en fusion et un épais nuage de cendre a recouvert les régions avoisinantes, dont la capitale Guatemala City située à une quarantaine de kilomètres et la ville coloniale touristique d'Antigua.

Recommande: