Attentats du 13-Novembre : un Belge remis à la France

08 Juin, 2018, 22:36 | Auteur: Armand Coulomb
  • Attentats du 13 novembre 2015 à Paris: Yassine Atar a été transféré en France

L'émission du mandat d'arrêt signifie que les juges d'instruction français en charge de l'enquête sur ces attentats qui ont fait 130 morts souhaitent entendre Yassine Atar en vue d'une probable mise en examen.

Yassine Atar est le frère d'Oussama Atar, djihadiste belge passé par Al-Qaïda avant de rejoindre l'Etat islamique, soupçonné d'être l'un des coordinateurs, sous la kunya (nom de guerre) d'Abou Ahmad, des attentats de Paris (13 novembre 2015) et de Bruxelles (22 mars 2016), organisé depuis la Syrie. Il est également poursuivi pour la fabrication d'explosifs et la détention et le transport d'armes, selon le parquet. Il est arrivé vers 11h00 (heure française) au Tribunal de grande instance de Paris.

Yassine Atar est soupçonné d'avoir eu entre les mains la clé d'une planque de la cellule djihadiste dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, où avaient été fabriquées les ceintures explosives utilisées à Paris, selon une autre source proche de l'enquête.

Roland-Garros : Thiem domine Zverev et file en demi-finale
Puis il a su maîtriser le réveil de l'ex-N.4 mondial pour s'imposer en quatre manches (6-2, 6-0, 5-7, 6-4). Le choc tant attendu entre les deux stars montantes a tourné court sur le court Central de Roland-Garros.

Cette planque est une des celles qui avaient hébergé Salah Abdeslam, le seul membre encore vivant des attentats du 13 novembre, durant sa cavale de quatre mois. Les deux frères sont des cousins éloignés d'Ibrahim et de Khalid El Bakraoui, qui se sont fait exploser avec un troisième kamikaze à l'aéroport de Bruxelles.

Dans le volet des attentats de Paris, Yassine Atar pourrait avoir participé à la coordination des commandos terroristes.

Dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris, Yassine Atar est suspecté d'avoir activé la même borne téléphonique que les frères El Bakraoui au moment où ils étaient en communication avec Abdelhamid Abaaoud, coordinateur des attaques, selon RTL. Il avait été inculpé en juin 2017 à Bruxelles pour "assassinats terroristes" et "participation aux activités d'un groupe terroriste en qualité de dirigeant".

Recommande: