Iran : Benjamin Netanyahu à l'offensive

08 Juin, 2018, 01:09 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Président français Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Paris le 10 décembre 2017

Benjamin Netanyahou avait donné le ton en Allemagne, à la veille de son déplacement en France, en mettant en garde Angela Merkel le 4 juin contre un risque d'afflux de réfugiés syriens à mettre sur le compte de l'Iran si Berlin ne durcissait pas le ton vis-à-vis de Téhéran.

" Je vais rencontrer trois dirigeants européens et je vais évoquer deux sujets: l'Iran et l'Iran ", a-t-il déclaré avant de quitter Israël pour Berlin.

Environ 200 militants pro-palestiniens ont manifesté dans le calme mardi soir devant l'hôtel-de-ville de Saint-Etienne contre le lancement de la saison culturelle croisée France Israël à Paris par le 1 ministre israélien Benjamin Netanyahu. Pour le ministre plénipotentiaire d'Israël en France, "il faut tout faire pour empêcher l'Iran de se doter de l'armement nucléaire".

Allemagne, France et Royaume-Uni sont trois des signataires de l'accord nucléaire conclu en 2015 entre les grandes puissances et Téhéran pour tenir la République islamique éloignée de l'arme nucléaire.

Mais pour M. Netanyahou, "cet accord est terminé" depuis la minute où les Etats-Unis ont décidé de s'en retirer.

"Selon la TAZ si les inquiétudes d'Israël concernant le programme nucléaire iranien sont compréhensibles, le Conseil de sécurité de l'ONU est l'endroit le plus indiqué pour punir un pays qui mettrait en danger la paix internationale et, le cas échéant, il y a l'option d'imposer des sanctions".

Buzzfeed prévoit fermer son site français après quatre ans d'activité
On venait de lancer notre verticale féministe. "C'est pour ça qu'aujourd'hui toutes les équipes sont extrêmement déçues". Une porte-parole de BuzzFeed aux Etats-Unis n'a pas souhaité confirmer cette fermeture.

Pas forcément la plus apaisée au monde, la relation entre Emmanuel Macron et Benjamin Netanyahu pourrait se tendre un peu plus si le Président de la République venait à évoquer la question de la Palestine et des récents événements survenus à Gaza.

Face à l'urgence iranienne, le conflit israélo-palestinien se trouve relégué à l'arrière-plan, même si le président palestinien Mahmoud Abbas est attendu prochainement à Paris et si Emmanuel Macron doit se rendre en Israël et dans les Territoires palestiniens d'ici la fin de l'année.

S'ils estiment que l'accord existant reste le meilleur moyen de brider les ambitions nucléaires iraniennes, les Européens sont aussi conscients des limites d'un compromis qu'Angela Merkel a récemment qualifié de "pas parfait". Sa visite à Berlin a mis en lumière un détail intéressant, selon le journal.

La manifestation a été organisée par plusieurs collectifs dont l'association BDS (Boycott désinvestissement Sanction) qui œuvre pour le boycott des produits israéliens, en soutien aux populations palestiniennes opprimées. Les deux hommes commencent d'ailleurs à bien se connaître: ils se sont rencontrés mardi pour la quatrième fois.

Theresa May et Benjamin Netanyahu au 10 Downing Street, à Londres, le 6 juin 2018.

Recommande: