Au G7, plus facile d'apercevoir un ours que Trump ou Merkel

09 Juin, 2018, 00:36 | Auteur: Armand Coulomb
  • Justin Trudeau accueille Emmanuel Macron à Ottawa le 6 juin 2018

Emmanuel Macron, Angela Merkel, Theresa May et Giuseppe Conte, ont décidé de se réunir vendredi, juste avant le début du sommet, afin de souder leur alliance face à Donald Trump.

"Merci de dire au Premier ministre Trudeau et au président Macron qu'ils font payer aux Etats-Unis d'énormes taxes et qu'ils créent des barrières non-monétaires". Pour la traditionnelle photo de famille, Donald Trump s'est également fait attendre. "Je crois qu'on ferait une erreur si on disait qu'on est prêt à renoncer à tout, à ne plus dire qu'on tient à l'accord de Paris, au climat, au commerce, pour avoir ce signataire", a-t-il argué.

Et il sera le premier à quitter la Malbaie, pittoresque ville québécoise surplombant le Saint-Laurent, samedi matin pour rallier Singapour où se déroulera le 12 juin son sommet historique avec Kim Jong Un. La Russie avait été exclue après l'annexion de la Crimée, après 16 ans d'appartenance au groupe.

Auparavant, Dmitri Peskov en répondant à la question de savoir si la Russie serait d'accord de revenir au format du G8, avait affirmé que ce n'était plus vraiment d'actualité parce que la Russie se consacre davantage au G20, format auquel elle participe activement.

Sur Twitter, le président américain a rendu coup pour coup à Paris et Ottawa, s'est plaint d'être "très mal" traité sur le plan commercial, et a promis, si besoin, de surenchérir dans la bataille de tarifs douaniers qu'il a lui-même déclenchée. Jeudi soir, il s'en est pris directement à Justin Trudeau, lui reprochant de jouer à "l'indigné" en brandissant la relation canado-américaine en passant sous silence le système de gestion de l'offre, qui est selon lui injuste pour les États-Unis.

Johnny Hallyday: Laura Smet sort du silence
Nathalie Baye aurait ainsi accepté d'être filmée de très près, dans un cadre intimiste. Je ne vois pas pourquoi j'aurais pris le nom de scène de mon papa".

Donald Trump semble avoir transmis son goût de la confrontation, au moins verbale, à ses partenaires.

Donald Trump est arrivé à La Malbaie vers 13 h 00 locales et a aussitôt demandé à rencontrer Emmanuel Macron, avec qui il a eu une discussion informelle " très cordiale", notamment sur le commerce et la Corée du Nord, a indiqué l'Elysée sans autre détail.

Mais ces représailles ne sont pas encore entrées en vigueur, les Etats membres devant s'entendre sur la liste. or l'Allemagne pourrait préférer la prudence, craignant que Donald Trump ne surtaxe prochainement les automobiles étrangères.

Une centaine de manifestants anti-capitalistes et anti-police ont tenté vendredi de bloquer une autoroute à la sortie de Québec avant l'intervention des forces de l'ordre. D'autres manifestations sont prévues à Québec, à 140 km de La Malbaie.

Recommande: