Un bug a rendu des messages publics pour des millions d'utilisateurs — Facebook

09 Juin, 2018, 04:14 | Auteur: Basile Toussaint
  • Le bug s'est déroule du 18 au 22 mai dernier mais Facebook a eu besoin de 5 jours supplémentaires pour résoudre entièrement le bug

Les publications privées de 14 millions d'utilisateurs de Facebook ont été rendues publiques sans leur autorisation, informe le site d'actualités technologiques The Verge en se référant à des représentants du réseau social.

Restaurer la confiance des utilisateurs n'est pas chose aisée quand les polémiques se succèdent à un tel rythme. Le bug a fait en sorte que l'audience suggérée [d'un post] soit "publique" par défaut contrairement aux réglages prédéfinis [par l'utilisateur]. Quelque 14 millions de personnes ont pu ainsi partager sans s'en apercevoir des messages privés avec toute la communauté Facebook. Il aurait touché des utilisateurs ayant choisi d'afficher des photos à la une de leur profil, c'est-à-dire accessibles par n'importe quel utilisateur connecté. Le dysfonctionnement est intervenu alors que les équipes de Facebook expérimentaient de nouvelles options de partage de certains éléments du profil des utilisateurs. Le pire: Facebook semble avoir mis du temps pour s'en rendre compte puisque le bug aurait été corrigé le 27.

Facebook a commencé à prévenir les 14 millions de personnes depuis jeudi, au travers d'une notification qui présente des excuses et invite à se rendre sur une page dédiée pour voir quelles publications ont été affectées. N'a-t-il pas jugé utile d'évoquer ce sujet au vu du nombre relativement faible d'utilisateurs impactés? Le procureur du Massachusetts, Maura Healey, a adressé aux dirigeants du réseau social une lettre leur réclamant des explications et a annoncé l'ouverture d'une enquête sur Facebook et Cambridge Analytica.

Roland-Garros: Rafael Nadal pour la 11e fois en finale
Rien n'a pourtant été simple pour Dominic Thiem face au Sicilien de 25 ans. C'est le rendez-vous des amoureux de la terre battue. Il en a gagné seulement deux dans le troisième.

La société a attendu le 7 juin pour communiquer.

Ce problème intervient dans une période trouble pour Facebook, fortement critiqué pour sa gestion des informations personnelles de dizaines de millions de ses membres dans l'affaire Cambridge Analytica et à nouveau épinglé récemment pour avoir autorisé quatre constructeurs chinois de smartphones à utiliser les données de ses utilisateurs dans un contexte géopolitique tendu avec les États-Unis. "Nous avons entendu haut et fort que nous devons être plus transparents sur la façon dont nos produits utilisent vos données - y compris lorsque les choses tournent mal. Et c'est ce que nous faisons ici", écrit Erin Egan, chargée de la vie privée chez Facebook, dans un blog explicatif.

Recommande: