Un Donald Trump intransigeant est attendu au sommet du G7

09 Juin, 2018, 08:37 | Auteur: Armand Coulomb
  • Quand Donald Trump accuse le Canada d'avoir incendié la Maison Blanche en 1812

Alors qu'il prône de ne pas isoler le président américain sur la scène internationale, Emmanuel Macron a été l'un des critiques les plus virulents des barrières douanières imposées par son homologue.

Du commerce au retour de la Russie dans le club, Donald Trump a défié ce vendredi 8 juin ses alliés du G7 au Canada mais, sourires et accolades à l'appui, tous ont voulu donner l'image d'une franche explication entre amis. Donald Trump a retourné l'accusation de protectionnisme contre l'Union européenne et le Canada, sur les produits laitiers, l'agriculture ou les barrières non-tarifaires auxquels se heurteraient les produits américains, dénonçant à nouveau des échanges "inéquitables". "Et il a brocardé un Justin Trudeau " indigné", rappelant les " près de 300 % " de taxes imposés par le Canada sur le lait. "Les choix politiques sont bons et j'ai espoir que nos partenaires du G7 vont en prendre note", a assuré son conseiller économique, Larry Kudlow, au cours d'un briefing avec la presse, mercredi 6 juin, alors que le président français, Emmanuel Macron, et le premier ministre canadien, Justin Trudeau, ont au contraire affiché jeudi un front uni contre le risque d'une " hégémonie " américaine. "Je suis d'accord avec le président Trump: la Russie devrait revenir dans le G8". Il verra aussi séparément le Premier ministre canadien.

Shinzo Abe n'est pas le seul dirigeant à avoir essayé, en vain, de charmer Donald Trump afin d'obtenir des concessions de la part de ce dernier.

Durant cette conversation, le président américain a fait référence à la guerre de 1812 lorsque Justin Trudeau lui a demandé comment il pouvait justifier de tels tarifs sur ces métaux en prétextant un enjeu de " sécurité nationale ".

"Il y a des interrogations sur la dynamique qui prévaudra autour de la table du G7 (.) Nous discuterons des choses sur lesquelles nous sommes d'accord et des divergences d'opinions sur d'autres sujets", a-t-il ajouté.

Le chef Anthony Bourdain a été retrouvé mort
C'est le chef et ami proche de Bourdain, Éric Ripert, qui a fait la découverte lorsqu'il s'est rendu dans sa chambre d'hôtel. Il s'est forgé l'image d'un baroudeur, libre penseur, épicurien et humaniste, qui l'a accompagné jusqu'au bout.

Donald Trump avait jeté un pavé dans la mare en proposant, le matin depuis Washington, de réintégrer la Russie à ce groupe, dont elle avait été exclue en 2014 après l'annexion de la Crimée.

Donald Trump quittera le sommet du G7 prématurément samedi afin de se rendre à Singapour pour son sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a annoncé jeudi soir la Maison blanche.

L'appel d'Emmanuel Macron en faveur d'une unité au sein des "Six" et de l'Union européenne pourrait ne pas être entendu.

Selon l'Elysée et une autre source ayant suivi la séance, les six ont alors réfuté les chiffres de Donald Trump, et donné des exemples de marchés américains où les Européens ne pouvaient pas librement entrer, comme les marchés publics.

Il faut que la réponse de l'UE soit "proportionnée" et en accord avec les règles de l'OMC, a dit la Première ministre britannique Theresa May, qui appellera lors du G7 à un commerce plus libre et plus équitable.

Recommande: