Lactalis : le PDG évoque "un accident" sans "responsabilité à l'intérieur de l'usine"

10 Juin, 2018, 12:25 | Auteur: Basile Toussaint
  • Fin 2017 38 nourrissons ont été atteints de salmonellose après avoir consommé un produit pour enfant produit à l'usine Lactalis de Craon

"C'est un accident, il n'y a pas de responsabilité de personnes à l'intérieur de l'usine", a assuré Emmanuel Besnier à l'occasion d'une audition tendue devant les députés de la commission d'enquête parlementaire chargée de l'affaire".

Le patron de Lactalis, Emmanuel Besnier, est passé devant les élus, ce jeudi. Ces bébés avaient tous bu du lait infantile produit par la société Lactalis.

Dominique Besnier a été auditionné, hier, dans une ambiance électrique, par la commission d'enquête parlementaire.

"Allez-vous continuer avec vos conseils à essayer de torpiller cette commission?", a lancé Christian Hutin (gauche) en préambule, évoquant la tentative des avocats de Lactalis d'obtenir l'interruption des travaux de la commission d'enquête jusqu'à l'issue des procédures pénales. La directrice du collège Sainte-Thérèse, de Laval, où Emmanuel Besnier était scolarisé, doit trouver qu'il a bien changé. Il a essayé de justifier, pied à pied, la gestion de la crise par le groupe, dans une atmosphère tendue.

"Le groupe Lactalis est différent de l'image qu'on veut lui attribuer", a-t-il déclaré, expliquant qu'il assumait le caractère de discrétion de l'entreprise "car c'est lié à ma personnalité".

TESLA : réaffirme son objectif de production pour la Model 3
La nouvelle image se garde bien de montrer les portières, laissant planer le mystère autour de la présence ou non de portières de type Falcon Wing , comme sur son grand SUV, pourtant attendues sur la Model Y .

1er février - Selon l'Institut Pasteur, le lait infantile produit à Craon est à l'origine de deux épidémies de salmonellose, l'une en 2005 avec 146 bébés touchés et l'autre en 2017 avec 37 cas. L'autorité sanitaire Santé Publique France identifie 31 nourrissons victimes de salmonellose entre août et décembre 2017 après consommation de produits Lactalis. Mais dans ce cas précis, le processus de retrait s'est révélé chaotique et la révélation de nombreux dysfonctionnements ayant mené à la contamination a donné lieu à l'ouverture d'une enquête judiciaire. Elle a aussi convaincu les députés de créer une commission d'enquête parlementaire.

Le PDG de Lactalis s'est vu reprocher de rejeter une partie de la responsabilité du scandale sur le laboratoire d'analyse. " Faisant profil bas, il a ajouté: " Nous avons failli à notre mission, nous n'aurons jamais assez de mots pour nous excuser.

Si Richard Ramos, le député Modem du Loiret, a été furieux de constater que Lactalis n'avait pas " reçu l'association des victimes ", les trois députés voisins du siège lavallois de Lactalis, (Thierry Benoît (UDI), Géraldine Bannier (Modem), Laurence Maillart-Méhaignerie (LREM)), ont plutôt évité de mettre trop en défaut le patron du groupe.

Emmanuel Besnier affirme qu'avant le 1décembre 2017, date de découverte de la bactérie sur le site Lactalis de Craon (Mayenne) par le ministère de la Santé, " nous n'avions pas connaissance de la présence de salmonelles ".

Recommande: