Les agriculteurs à l'assaut de raffineries et dépôts de carburants — SauvezLesAgri

10 Juin, 2018, 18:22 | Auteur: Basile Toussaint
  • La FNSEA et les Jeunes agriculteurs vont bloquer les dépôts de carburant dimanche

Ce sont en effet 300.000 tonnes de cette huile, issues de la déforestation en Malaisie ou Indonésie et présentant un très mauvais bilan carbone, qui feront tourner la bioraffinerie de Total à La Mède, près de Marseille, à partir de cet été.

Premier motif de colère: les importations d'huile de palme.Le syndicat y voit une concurrence déloyale aux productions nationales de colza et de tournesol.

La FNSEA, majoritaire, veut "dénoncer les contradictions du gouvernement sur les accords internationaux et les négociations bilatérales qui autorisent des contingents d'importation complémentaires qui viennent déstabiliser l'ensemble des filières" a indiqué à l'AFP Jérôme Despey, secrétaire général du syndicat.

Principale revendication: que le gouvernement s'engage à ne pas rajouter des normes aux agriculteurs français qui s'estiment pénalisés par rapport aux importations. "Notre cible c'est l'État. Malgré tout, le rouleau compresseur continue sans vraiment d'écoute", poursuit Christiane Lambert. "La filière colza contribue à la production de biocarburants; elle fournit aussi des huiles alimentaires de qualité et des tourteaux qui concourent à l'augmentation de l'autonomie protéique de la France", a-t-il noté en souhaitant "que l'approvisionnement de l'usine de la Mède puisse évoluer au fil du temps pour intégrer davantage de matières agricoles françaises".

Eunice Gayson, première James Bond girl, décède à l'âge de 90 ans
Elle avait repris son rôle l'année suivante, avec Sean Connery dans le costume de l'agent secret, dans le long-métrage Bons baisers de Russie .

Des sites seront bloqués à Donges (Loire-Atlantique), Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime), Dunkerque (Nord), Coignières (Yvelines), Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Grandpuits (Seine-et-Marne), Vatry (Marne), Strasbourg, Cournon (Puy-de-Dôme), Lyon et Feyzin (Rhône), La Mède (Bouches-du-Rhône) et Toulouse.

Le syndicat demande qu'avant l'application de toute nouvelle norme, soit effectuée une expertise économique et sociale. Il demande également que soit réintroduit dans la loi alimentation, examinée la semaine prochaine par le Sénat, un amendement sur l'interdiction d'importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l'Union européenne, même à doses résiduelles.

14 sites stratégiques seront bloqués au moins jusqu'à mercredi 13 juin 2018, un mouvement reconductible annonce les syndicats agricoles.

Recommande: