Les agriculteurs s'apprêtent à bloquer le dépôt de carburant — Dunkerque

10 Juin, 2018, 21:51 | Auteur: Basile Toussaint
  • Huile de palme: à la raffinerie de La Mède une mobilisation pour le symbole

La FRSEA d'Ile-de-France a toutefois annoncé son intention de bloquer également le dépôt de carburant de Grigny (Essonne), bloquant ainsi les principaux dépôts de la région.

Les 13 sites qui seront bloqués sont ceux de Donges (Loire-Atlantique), Gonfreville l'Orcher, Dunkerque (Nord), Coignières (Yvelines), Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Grandpuits (Seine-et-Marne), Vatry (Marne), Strasbourg, Cournon (Puy-de-Dôme), Lyon et Feyzin (Rhône), La Mède (Bouches-du-Rhône) et Toulouse.

La raffinerie Total de Dunkerque. C'est "la goutte d'huile qui fait déborder le vase", a expliqué Christiane Lambert sur Franceinfo. "Si la société Total a intérêt à faire du biocarburant mais qu'elle ne le fait pas à partir de colza qu'elle peut trouver en France, c'est qu'elle l'achète moins cher et que c'est économiquement plus rentable pour elle" proteste Damien Greffin, le président de la FNSEA en Île-de-France. "La filière colza contribue à la production de biocarburants; elle fournit aussi des huiles alimentaires de qualité et des tourteaux qui concourent à l'augmentation de l'autonomie protéique de la France", a-t-il noté en souhaitant "que l'approvisionnement de l'usine de la Mède puisse évoluer au fil du temps pour intégrer davantage de matières agricoles françaises".

Le syndicat demande que soit réintroduit dans la loi Alimentation, examinée à partir du 26 juin au Sénat, un amendement sur l'interdiction d'importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l'Union européenne.

Un Français se jette de la Grande mosquée à La Mecque
Sur les réseaux sociaux, une vidéo du saut fatal et des photos de la victimes ont été relayées en suscitant une grande émotion. L'an dernier, un Saoudien avait tenté de s'y immoler par le feu , arrêté à temps par les forces de sécurité.

Principale revendication: que le gouvernement s'engage à ne pas rajouter des normes aux agriculteurs français qui s'estiment pénalisés par rapport aux importations.

L'organisation syndicale reproche au gouvernement de rajouter des normes aux agriculteurs français tout en signant des accords commerciaux internationaux "qui laissent venir des produits, notamment de la viande, du sucre, de l'éthanol, qui ne respectent pas les mêmes conditions de production que les produits français". Le slogan du syndicat: "N'importons pas l'agriculture".

Dans une lettre aux députés dont l'AFP a obtenu copie vendredi, M. Pouyanné a assuré que Total avait "indiqué au groupe Avril vouloir poursuivre l'enlèvement (l'achat, NDLR) de 600.000 tonnes de biodiésel à base de colza à prix de marché et à approvisionner l'unité de la Mède avec 50.000 tonnes de colza français, et ce malgré l'impact économique négatif sur la marge de cette unité".

Risque-t-on une pénurie d'essence?

La France dispose rappelons-le de trois mois de réserves stratégiques.

Recommande: