Le rappeur Médine accuse l'extrême droite de vouloir "limiter" sa liberté d'expression

11 Juin, 2018, 23:01 | Auteur: Lea Montgomery
  • Médine: ces paroles qui valent au rappeur une vive polémique

Pour ou contre les concerts de Médine au Bataclan?

"Notre métier c'est d'amener de la musique, des concerts, des spectacles". En cause, notamment, les paroles de la chanson "Don't Laïk", sortie en 2015 une semaine avant l'attentat contre Charlie Hebdo, dans laquelle il affirmait: "Crucifions les laïcards comme à Golgotha" et "J'mets des fatwas sur la tête des cons".

L'annulation des deux concerts, prévus en octobre, a d'abord été réclamée via une pétition lancée par Grégory Roose, ex-délégué départemental du FN dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Tout est parti d'un tweet de Damien Rieu, militant d'extrême droite, membre de Génération identitaire et du Front national.

"Aucun Français ne peut accepter que ce type aille déverser ses saloperies sur le lieu même du carnage du Bataclan". "Le sénateur LR de Vendée, Bruno Retailleau, dénonce une " provocation inadmissible ". "Sacrilège pour les victimes, déshonneur pour la France ", a renchéri le président des Républicains, Laurent Wauquiez.

Pour eux, le rappeur de 35 ans ne peut exprimer ses paroles dans une salle visée par un attentat jihadiste.

Sommet de Singapour : les discussions entre Washington et Pyongyang "avancent rapidement"
Moon Jae-in a aussi exprimé sa confiance sur la rencontre de mardi, tout en appelant à éviter les attentes démesurées. Trump a rencontré le Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong.

Le soutien de Médine aux familles des victimes " Je renouvelle mes condamnations passées à l'égard des abjects attentats du 13 novembre 2015 et de toutes les attaques terroristes, et assure avec la plus grande sincérité l'ensemble des familles des victimes de mon profond soutien". La première à avoir réagi publiquement, Life for Paris, s'oppose à la censure, rappelant que le Bataclan "est complètement libre de sa programmation, sous contrôle de la préfecture de police de Paris".

"On va probablement nous accuser de vouloir le censurer mais on demande le respect des victimes et de la mémoire", poursuit-il, affirmant avoir récemment rencontré la direction du Bataclan pour discuter de ce "sujet très sensible".

Lundi, le premier secrétaire du PS en a lui appelé au rappeur lui-même: Olivier Faure a estimé sur franceinfo que "peut-être Médine devrait se poser la question de savoir si sa présence dans ce lieu qui est devenu hautement symbolique ne justifierait pas une prise de distance" par rapport à ces anciennes chansons.

L'an dernier, lors d'un séminaire consacré au rap à l'Ecole normale supérieure, le rappeur d'origine algérienne avait reconnu avoir "eu la sensation d'être allé trop loin" avec le titre "Don't Laïk".

Les pour et contre Médine au Bataclan s'expriment sur Twitter avec le mot-clé #MedineAuBataclan.

Recommande: