Pour éviter les bouchons: Flyer, la nouvelle voiture volante financée par Google

11 Juin, 2018, 12:30 | Auteur: Basile Toussaint
  • В США успішно пройшли тестування мультикоптера здатного перевозити людину

Kitty Hawk promet de faire décoller les gens en moins d'une heure grâce au système de contrôle simple du Flyer, qui ne comprend que deux joysticks. Financé par le cofondateur de Google, le modèle ouvre son carnet de pré-commandes. L'appareil, appelé " Flyer ", sorte de voiture volante croisée avec un mini hélicoptère, est aussi facile à piloter que de jouer à un jeu vidéo, fait valoir Kitty Hawk, qui précise qu'il n'y a pas besoin de brevet de pilote et qu'il s'agit d'un engin " de loisirs ".

Désormais, les clients intéressés par l'achat d'un " Flyer " peuvent s'inscrire pour pouvoir le piloter. Telle est la promesse de Larry Page, co-fondateur de Google, qui vient d'annoncer par le biais de la start-up Kitty Hawk l'ouverture des précommandes pour sa toute première voiture volante sans permis: Flyer. "Flyer est le premier véhicule personnel de Kitty Hawk et une première étape pour faire du vol un élément du quotidien", fait valoir l'entreprise, qui entre donc désormais dans la phase commerciale. M. Page est toujours l'un des dirigeants d'Alphabet, la maison mère de Google, mais Kitty Hawk est un projet personnel, distinct du géant technologique.

Ressemblant à un drone et conçu pour se déplacer au-dessus de l'eau à 3 mètres de haut maximum, l'engin dispose d'un cockpit pour une personne, d'une dizaine de retors et de flotteurs comme ceux d'un hydravion.

Guardiola répond à Yaya Touré: "C'est un mensonge et il le sait"
Et d'ajouter: " on a cohabité ensemble deux ans et c'est que maintenant qu'il le dit. "Il ne m'a jamais rien dit directement en tout cas ", a déclaré le technicien catalan pour TV3.

Le transport aérien, mobilité de demain?

Pour assurer la stabilité et la facilité du vol, Kitty Hawk évoque une partie logicielle " innovante qui utilise les données de plusieurs capteurs intelligents. Son autonomie de vol allant jusqu'à 20 minutes.

La start-up a dévoilé en début d'année le prototype d'un aéronef tout électrique Cora pour un service de taxi volant autonome avec une expérimentation menée en Nouvelle-Zélande. La phase de tests de Cora doit durer six ans.

Recommande: