Trump saborde le G7

11 Juin, 2018, 19:12 | Auteur: Basile Toussaint
  • Trump s'en prend sur Twitter aux alliés de l'Amérique

"Sur base des fausses déclarations de Justin lors de sa conférence de presse, et le fait que la Canada impose des droits de douane massifs sur nos fermiers, travailleurs et entreprises américains, j'ai ordonné à nos représentants américains de ne pas soutenir le communiqué alors que nous envisageons des tarifs sur les automobiles qui inondent le marché américain", a communiqué dans un long message posté sur Twitter le président américain en route vers Singapour. Donald Trump a justifié ce camouflet infligé aux vieux alliés des États-Unis par des propos de Justin Trudeau, l'hôte du sommet, lors de sa conférence de presse de clôture.

Donald Trump n'avait guère apprécié que le premier ministre canadien, " docile et modéré pendant les réunions ", ait ensuite affirmé que " les droits de douane américains sont presque insultants ". Il s'était pourtant conclu sur une bonne note, les dirigeants des sept plus grandes puissances économiques s'étant mis d'accord sur un texte de compromis à propos du commerce, comportant 28 points et soulignant "le rôle crucial d'un système commercial international fondé sur des règles". Il a également reconnu que de profondes divergences de vues persistaient entre Donald Trump et les autres leaders, notamment sur le commerce.

Donald Trump a atterri à Singapour à bord d'Air Force One peu avant 20 h 30 (14 h 30 en Suisse).

"La coopération internationale ne peut dépendre de colères ou de petits mots", a pour sa part réagi la présidence française, dénonçant "l'incohérence" et "l'inconsistance" de la délégation américaine.

Au total, ce sont 14 sites que la FNSEA et JA envisagent ainsi, à ce stade, de bloquer avec des dizaines de tracteurs et des centaines d'agriculteurs qui se relaieront, explique-t-on à la FNSEA, où l'on précise que le mouvement est programmé pour le moment pour "trois jours renouvelables".

Emmanuel Macron pour la dernière de Christian Jeanpierre sur TF1 — Téléfoot
Là on est à un moment charnière avec la Coupe du monde qui arrive et il faudra repartir à la rentrée avec de nouveaux objectifs. Audiences: "Grey's Anatomy" leader devant "Maman a tort" en baisse, "Strike" plus.

Déjà engagé dans une querelle commerciale avec l'administration Trump, le gouvernement Trudeau n'a pas l'intention de faire grimper la pression encore davantage en se lançant dans une guerre d'insultes avec son voisin du sud, a déclaré dimanche la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland. "Soyons sérieux et dignes de nos peuples", a indiqué l'Elysée.

D'après Larry Kudlow, il s'agissait également pour Donald Trump de ne rien laisser paraître auprès de Kim Jong-un, juste avant le sommet sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. Même courroux du côté de l'Allemagne: "L'Europe unie est la réponse à l'Amérique d'abord". Cela rend d'autant plus important pour l'Europe de rester unie et de défendre ses intérêts de façon encore plus offensive. " a tweeté le président américain". Avant que Donald Trump ne l'annule en un tweet surprise quelques heures après la fin du sommet.

Le référendum du 1er octobre dernier sur l'indépendance en Catalogne et la déclaration unilatérale d'indépendance qui en a résulté se sont terminés par la mise sous la tutelle directe du gouvernement central de Madrid et l'arrestation d'un certain nombre de personnes. La mention de nécessaires "règles" collectives était une exigence des Européens, qui n'ont eu de cesse de dénoncer les menaces de guerre commerciale de Donald Trump.

Après avoir donné son aval au communiqué du sommet du G7, le président américain a finalement retiré son soutien au texte final.

Poutine ironise " Je pense qu'il faut arrêter ce babillage inventif et se tourner vers les sujets concrets relevant d'une vraie coopération", a-t-il dit à Qingdao (Chine), où se déroulait le sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS). Ils se sont abstenus d'évoquer une réintégration de la Russie à leur club, dont elle a été expulsée en 2014 après l'annexion de la Crimée.

Recommande: