Impôt à la source : un geste envers les particuliers employeurs

12 Juin, 2018, 09:08 | Auteur: Basile Toussaint
  • Illustration du ministère français de l’Économie et des Finances à Bercy

Si le prélèvement à la source vous fait peur, voilà qui devrait vous détendre un peu, en tout cas si vous faites partie des millions de Français qui emploient une femme de ménage ou une nounou à domicile: cela vous donne droit à un crédit d'impôt. Mais comme le confirme Le Parisien ce lundi 11 juin, 30% du crédit d'impôts sera remboursé par l'État "dès la mi-janvier". Les 70 % restants seront versés à l'été.

Dans sa première mouture le gouvernement envisageait de demander aux contribuables hébergés en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) d'attendre, quant à eux, huit mois pour profiter de la réduction d'impôt à laquelle ils ont droit (25 % des sommes réglées, une fois déduites les différentes aides, avec un plafond à 10.000 €). En effet, le taux de prélèvement appliqué aux revenus en janvier prochain n'intégrera pas ces crédits ou ces réductions d'impôts, provoquant un manque à gagner non négligeable pour les contribuables concernés. Selon une information du Parisien, que Bercy a confirmée au HuffPost, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin va annoncer le versement d'un premier acompte de 30% dès le 15 janvier.

Le fonctionnement du prélèvement de l'impôt à la source. Le gouvernement cherche un moyen de mensualiser ces crédits d'impôts mais il bute toujours sur des difficultés techniques et budgétaires. "Il faut qu'on réfléchisse collectivement à la meilleure solution pour conserver cet emploi et préserver le pouvoir d'achat des ménages", a plaidé Cendra Motin.

Comptes de campagne de Macron: ils ont été 'validés', souligne l'Elysée
Alors que le candidat socialiste Benoît Hamon a dû débourser 4 838 euros "pour une soirée assez similaire", selon la radio. Macron , il s'agit d'une " polémique totalement infondée ".

Nombre d'observateurs ont alors craint pour la trésorerie des particuliers-employeurs.

A quelques mois de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source, le 1er janvier 2019, le gouvernement tente un coup de poker pour le rendre plus populaire.

Recommande: